Pour le Grand Est, des matériaux à gogo

A l'initiative d'une grappe d'entreprises, une matériauthèque mobile est mise à disposition des entreprises du Grand Est.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Pour le Grand Est, des matériaux à gogo

Matières naturelles, métaux, textiles, polymères, composites… Le Pôle d’aménagement de la maison en Alsace, une grappe d’entreprises fédérant 150 entreprises, inaugure vendredi 28 juin après-midi au conseil régional la Matériauthèque Grand-Est, un outil mobile destiné à renforcer les capacités d’innovation des industriels et des architectes.

"On a dix étagères pour présenter 2000 matériaux innovants et performants sélectionnés par un comité scientifique", explique Angélique Gasmi, directrice du Pama et secrétaire générale de l’association Matériauthèque Grand-Est, qui porte le projet.

"Nous n’avons pas voulu une matériauthèque fixe qui ne serait pas visitée par les industriels. Elle se déplacera dans une camionnette et on pourra, à la demande d’un industriel, installer une ou deux étagères dans les locaux d’une entreprise, ou bien déplacer l’ensemble au bénéfice d’un bassin d’emploi", précise-t-elle. Le reste du temps, la Matériauthèque Grand-Est sera accessible au siège du Pama, à Schiltigheim (Bas-Rhin), dans l’agglomération de Strasbourg.

La Matériauthèque Grand-Est a été pensée comme un lieu de démonstration, mais aussi d’expertise technique, d’accompagnement et de conseil au profit des entreprises. "C’est en quelque sorte un prétexte pour inciter les industriels à s’ouvrir à d’autres matériaux, à détourner leurs usages", souligne Angélique Gasmi, qui cite en exemple la possibilité d’utiliser dans le secteur de l’aménagement de la maison des produits traditionnellement réservés à des usages aéronautiques.

Le Pôle Fibres Grand-Est et le Pôle lorrain de l’Ameublement Bois (PLAB) sont associés à la Matériauthèque Grand-Est. Pour concrétiser son projet, le Pama s’est appuyé sur l’expérience de l’Institut technologique Forêt, cellulose, bois-construction, ameublement (FCBA), dont le siège est basé à Paris, qui a déjà créé une Innovathèque.

L’investissement initial, d’un montant de 108800 euros, a été pris en charge les adhérents du Pama, l’Europe (Feder) et le Codifab (Comité professionnel de développement des industries françaises de l'ameublement et du bois).

Le budget de fonctionnement annuel s’élève à 207 600 euros, pris en charge moitié-moitié par le privé et les financeurs publics (Europe, Région Alsace et Codifab).

A Strasbourg, Thomas Calinon

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS