Pour la première fois, Ikea dévoile ses profits

C’est inédit ! Le distributeur suédois Ikéa a décidé de publier ses résultats : 2,5 milliards d’euros de bénéfice pour un chiffre d’affaires de 21,8 milliards. Selon le groupe, cette transparence soudaine résulte d’une volonté « de répondre aux attentes de ses collaborateurs et fournisseurs ».

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Pour la première fois, Ikea dévoile ses profits

On en sait enfin un peu plus sur la grande maison familiale Ikéa. Pour la première fois de son histoire, le numéro un mondial du meuble a publié ses résultats dans un rapport annuel.

Sur l’exercice 2008/2009, achevé au 31 août, le distributeur suédois fait part d’un résultat opérationnel de 2,8 milliards d’euros (+4,4 % par rapport à l’exercice précédent) et un résultat net de 2,5 milliards d’euros (+11,3 %). Soit une marge opérationnelle de 12,8 %. Des chiffres exceptionnels à faire pâlir les concurrents français Conforama et But, qui affichent des taux de rentabilité trois fois moins élevés. Et ce, dans un contexte « difficile » où la crise battait son plein sur la période.

Selon le groupe, ce bénéfice a majoritairement été « réinvesti dans l’entretien des magasins existants et les ouvertures de nouveaux points de vente, ainsi que dans l’acquisition de sites industriels et le développement des centres commerciaux ».

Sur l’exercice fiscal, le chiffre d'affaires du groupe avait augmenté de 1,4% à 21,8 milliards par rapport à 2007/2008. Sur 2009/2010, terminé fin août, le chiffre d'affaires a augmenté de 7,7%, pour atteindre 23,1 milliards d'euros. Mais il faudra attendre 2011 pour connaître les résultats.

Cette volonté de transparence du groupe INGKA Holding a été initiée en décembre 2009, sous l’impulsion du nouveau président Michael Ohlsson. Jusqu’à présent, le groupe ne communiquait que très peu de détails sur ses résultats, car étant non côté en bourse. « Nous avons souhaité répondre concrètement aux attentes de nos collaborateurs, à nos fournisseurs et plus généralement aux autres parties prenantes, qui ont montré au fil des années un intérêt pour mieux connaître et comprendre le fonctionnement du Groupe Ikea », explique le patron du groupe d'ameublement.

Mais certains voient dans cette communication, une décision beaucoup plus stratégique. Le groupe familial ne pourra pas autofinancer indéfiniment sa croissance. Il pourrait faire appel, un jour, à la bourse…



Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS