Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Pour la Cour des comptes, Fret SNCF continue de dérailler

Olivier Cognasse ,

Publié le

Fret SNCF est dans l’œil du cyclone. Un endettement record malgré une activité fortement réduite. Les sages de la rue Cambon ont adressé un référé au gouvernement.

Pour la Cour des comptes, Fret SNCF continue de dérailler
Fret SNCF cumule un faible chiffre d'affaires et un endettement abyssal.
© DR

Quel été pourri pour la SNCF ! Après l’incident de la gare Montparnasse, les retards sur les nouvelles lignes à très grande vitesse, la publication d’un rapport évoquant un certain nombre de dysfonctionnements préjudiciable à la robustesse du réseau, la Cour des comptes vient d’en rajouter une couche en évoquant "la situation préoccupante" de Fret SNCF. Et le moins que l’on puisse dire c’est que cette activité continue de dérailler…

"Par ailleurs, les dispositions directement consacrées au fret ferroviaire dans le contrat pluriannuel de performance 2017-2026 entre l’État et SNCF Réseau, confirment que le niveau de priorité accordé au fret dans la rénovation du réseau n’est pas cohérent avec les ambitions que l’État continue d’afficher pour ce mode […]", peut-on lire dans le rapport.

Après avoir pris des mesures drastiques pour réduire le personnel et le nombre de trains, - notamment les wagons isolés – la SNCF n’a finalement tiré aucun gain de sa politique malthusienne. Au lieu de répondre aux desideratas des pouvoirs publics qui demandaient, après recapitalisation en 2005, un plan de restructuration de l’activité pour la rendre plus réactive par rapport aux attentes des clients, la direction a réduit l’activité nationale, en supprimant l’essentiel des wagons isolés. Trois nombres pour comprendre ce qui est reproché à la SNCF : 

-50%

Une restructuration qui avait pour but de réduire les pertes, mais qui a réduit son activité, même s’il faut reconnaître que la désindustrialisation de la France y a largement participée. Depuis 2008, le nombre d’agents a été divisé par deux : de 14933 en 2008 à 7420 en 2015. Et Fret SNCF a cédé son parc de locomotives à sa filiale Akiem, qui lui en a loué 101 sur 261.

Aujourd’hui, le chiffre d’affaires de Fret SNCF se limite à 900 millions d’euros avec une marge opérationnelle négative (-130 millions d’euros en 2016). Et surtout, la Cour des comptes évoque le gouffre financier de cette activité.

4 milliards d’euros d’endettement

L’endettement atteignait déjà 4 milliards d’euros en 2014 contre 1,8 en 2008. Soit la moitié de l’endettement de SNCF Mobilité pour 30,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Les Sages de la rue Cambon prévoient même pour 2020, un endettement de 5,1 milliards d’euros.

9,5%

A peine, un dixième des marchandises qui circulent en France prenaient le train en 2014, contre 10,2% six ans plus tôt. Le total des marchandises transportées a baissé de 21% durant cette période. En incluant le transport international, la part monte à 15,6%... C’est 2,7 points de moins que la moyenne européenne, "alors qu’au début des années 20000, la situation inverse prévalait encore", écrit la Cour des comptes.

Les solutions

Ce référé adressé aux Ministres Nicolas Hulot et Elisabeth Borne, qui se sont engagés à relancer le fret ferroviaire, propose quelques pistes pour améliorer la situation. "L’État devrait fixer à Fret SNCF des objectifs significatifs de progression de sa productivité et l’accompagner dans leur mise en œuvre. […] Enfin, l’État, qui considère que le soutien au transport de fret par voie ferroviaire répond également à des nécessités environnementales, devrait en tirer les conséquences." Sans réaction urgente "la situation de Fret SNCF et, plus généralement, celle du transport ferroviaire de marchandises, continuera de se dégrader dans notre pays, alors même que l’exemple de plusieurs pays européens - Allemagne, Suisse, Autriche ou Royaume Uni - cités d’ailleurs à ce titre dans le contrat SNCF Mobilités-État, montre que ce mode peut conserver ou retrouver sa pertinence." Avis aux amateurs …

20170914 Refere S2017 1999 Transport Marchandises SNCF 0 by L'Usine Nouvelle on Scribd

 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle