Pour la BPI, les PME ne font pas assez appel au crédit impôt compétitivité

[ACTUALISÉ] - Interrogé sur BFM Business, le directeur général de la banque publique d'investissement, Bpifrance, reproche aux petites et moyennes entreprises de ne pas faire suffisamment appel à ses services.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Pour la BPI, les PME ne font pas assez appel au crédit impôt compétitivité

Au grand détriment de Nicolas Dufourcq, les entreprises françaises, et notamment les PME, ne manifestent pas encore assez leur intérêt dans le crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (Cice) mis en place cet hiver par le gouvernement.

Ces entreprises n'ont "pas encore assez envie d'investir", a confié le directeur général de la BPI sur BFM Business le 24 juin. "Il est impensable pour une PME de pouvoir tenir sur la durée si elle n'investit pas aujourd'hui", a-t-il regretté. L'idée "est en train de prendre corps, mais n'a pas encore convaincu l'ensemble de l'économie française" selon lui.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

"Si on devait faire 10 milliards d'euros de plus de crédit aux PME en 2013 on pourrait, le problème c'est les dossiers, l'argent il est là. Il est là en crédit et en fonds propres", a-t-il pourtant assuré.

Le Cice a déjà profité, selon lui, à "3 500 entreprises". "Nous devrions arriver à 800 millions d'euros de préfinancement à la fin de l'année", a-t-il décompté.

Le 24 juin, le ministre de l'Economie et des Finances Pierre Moscovici a également dévoilé un accord de partenariatentre la BPI et la Banque européenne d'investissement (BEI). Cet accord prévoit la mobilisation d'1,2 milliard d'euros de la part de la BEI.

"L'idée est simple: renforcer l'effet de levier réciproque des deux institutions, au service du financement des PME et ETI françaises", a commenté le ministre. "Concrètement, la BEI va mobiliser 1,2 milliard d'euros dans des opérations conjointes, avec bpifrance, apportant ainsi des capacités de financement supplémentaires au profit du financement de nos PME".

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS