Pour l’union des entreprises de transport, il n'y a pas de chauffeurs routiers grévistes

Alors que la CGT poursuit son appel à la grève, les responsables patronaux affirment qu’il n’y pas de grévistes parmi les chauffeurs routiers.

Partager
Pour l’union des entreprises de transport, il n'y a pas de chauffeurs routiers grévistes
image d'illustration

"Il n’y a pas de grévistes chez les chauffeurs routiers." Yves Fargues, président de TLF, l’union des entreprises de transport et de logistique de France est catégorique. "Vous ne verrez aucun poids lourd sur un barrage. Un salarié en grève ne peut pas utiliser un camion. Ce sont des permanents de la CGT qui bloquent les ronds-points d’accès aux raffineries. Quelques dizaines de personnes suffisent pour interdire le passage aux automobiles et aux camions, qui, eux, travaillent. Nous hurlons auprès des préfectures pour qu’ils fassent évacuer les barrages."

Yves Fargues rappelle que des négociations "qui se déroulent bien" ont lieu depuis un an et que les raisons invoquées pour l’appel à la grève ne sont que des prétextes, la loi Travail n’ayant pas de conséquences sur les rémunérations des chauffeurs routiers. Un rappel également effectué le 20 mai par le secrétaire d’État chargé des Transports, Alain Vidalies dans un communiqué qui fait mention de l’accord de branche du 23 avril 2002 fixant les conditions de rémunérations des heures de services.

La CGT poursuit son appel à la grève

Au-delà des 35 heures, l’accord prévoit des "heures d’équivalence", payées comme des heures supplémentaires mais qui ne sont pas, juridiquement, des heures supplémentaires. De son côté, la FNTR (Fédération nationale des transports routiers) souligne que le code du Travail offre déjà, depuis 2008, la possibilité aux entreprises d’instaurer le paiement des heures supplémentaires à 10 % au lieu de 25 % et 50 %, mais précise : "A notre connaissance depuis 2008, aucun accord dans la branche n’a permis à une entreprise de rémunérer les heures supplémentaires à hauteur de 10 %."

La CGT poursuit son appel à la grève. Dimanche, Catherine Perret, secrétaire confédérale de la CGT en charge du dossier sur la loi Travail, indiquait sur France Info interprétait le communique d’Alain Vidalies comme un geste du gouvernement sur les heures supplémentaires des routiers. Et d'ajouter : "La mobilisation paye. Quand les salariés se mettent massivement en grève, ils obtiennent effectivement des avancées. Nous nous réjouissons pour les routiers, mais ce n'est pas juste qu'on fasse un geste uniquement pour eux."

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ORANO

Ingénieur Contrôle Commande F/H

ORANO - 09/12/2022 - CDI - La Hague

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

60 - Liancourt

Ravalement d'une maison de maître de 5 logements collectifs locatifs, rue des Arts et Métiers

DATE DE REPONSE 15/12/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS