Pour l’UFC Que Choisir, la voiture électrique, c’est plus économique

D’après une étude de l’UFC Que Choisir, le coût total de propriété d’un véhicule électrique ou hybride passe en dessous de celui d’un modèle diesel au bout de quatre ans. Mais des freins au développement de la mobilité zéro émission subsistent, comme le réseau de recharge et le coût de remplacement de la batterie.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Pour l’UFC Que Choisir, la voiture électrique, c’est plus économique
Le véhicule électrique, plus économique que le véhicule thermique... mais tout aussi pratique ?

Non, un véhicule électrique ne coûte pas plus cher qu’un véhicule thermique. L’UFC Que Choisir l’affirme après avoir comparé le "coût total de propriété" de six types de motorisation : essence, diesel, GPL, hybride, électrique, hybride essence et hybride essence rechargeable. En se projetant à quatre ans (durée de possession moyenne d’un véhicule neuf) comme à 16 ans (durée de vie moyenne d’un véhicule), l’électrique coûte moins cher que tous les autres modèles.

En prenant en compte l’assurance, le carburant, le financement, l’entretien et les coûts de dépréciation, les véhicules électriques et hybrides rechargeables s’avèrent en réalité plus économiques que les véhicules utilisant un carburant fossile malgré un coût d’achat initial plus élevé. Pour une berline, le coût total d’un véhicule électrique est plus faible que celui d’un diesel (3 %) ou d’une essence (5 %) dès quatre ans de possession. Et cet avantage est encore plus important en seconde et troisième mains par rapport à un véhicule diesel équivalent, grâce notamment à un poste énergie très faible. En effet, sur une berline moyenne, le véhicule électrique a un coût de détention inférieur de 28% (11% pour l’hybride rechargeable) par rapport à un diesel en seconde main et de 37 % (21% pour l’hybride rechargeable) en troisième main.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Ces données sont néanmoins à nuancer. Si le bonus de l’Etat lié à l’achat de véhicules électriques venait à baisser, le véhicule électrique perdrait mécaniquement son avantage. Ce n’est qu’en 2025 que les véhicules électriques et hybrides rechargeables pourront rivaliser avec les voitures thermiques même sans bonus, grâce à la baisse des coûts de production.

Le véhicule électrique, parfaite pour les ruraux ?

L’UFC Que Choisir estime aussi qu’il est plus intéressant économiquement parlant d’acheter un véhicule électrique à la campagne qu’en ville, car les distances parcourues sont plus importantes et alourdissent le budget carburant. Mais c’est aussi à la campagne que l'autonomie limitée des voitures électriques peut poser problème et qu’il est le plus difficile de trouver des bornes de recharge : les régions Bourgogne-Franche-Comté et Grand-Est ne dépassent pas les 20 bornes pour 100 000 habitants. Et pour certains départements comme la Creuse ou encore la Haute-Loire, le nombre de bornes peine à dépasser les 5 stations publiques pour 100 000 habitants. En ville, c’est le contraire : avec la multiplication annoncée des services d’auto-partage, on risque la saturation des bornes dans certains quartiers.

Autre point d’interrogation : la durée de vie réelle des véhicules électriques, et le coût prohibitif du remplacement de la batterie, qui pourrait plomber le marché de l’occasion électrique. "Actuellement il faut compter entre 8 200 euros et 10 250 euros pour une batterie similaire à celle utilisée dans un Renault Zoe (41 KWh). Sur une durée de détention de sept ans en troisième main, son remplacement représenterait ainsi un coût annuel entre 1 200 € et 1 500 € supplémentaires. Ainsi, l’avantage d’une berline moyenne électrique par rapport à une diesel est totalement effacé", alerte l’association. Des éléments qu’il faut prendre en compte au moment de l’achat.

Les coûts de possession comparés des berlines, SUV et citadines sur quatre ans (première main)

Partager

NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS