Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Pour l’UFC Que Choisir, la voiture électrique, c’est plus économique

Sylvain Arnulf ,

Publié le

Infographie D’après une étude de l’UFC Que Choisir, le coût total de propriété d’un véhicule électrique ou hybride passe en dessous de celui d’un modèle diesel au bout de quatre ans. Mais des freins au développement de la mobilité zéro émission subsistent, comme le réseau de recharge et le coût de remplacement de la batterie.

Pour l’UFC Que Choisir, la voiture électrique, c’est plus économique
Le véhicule électrique, plus économique que le véhicule thermique... mais tout aussi pratique ?
© Yannick BROSSARD/Planimonteur - Renault

Non, un véhicule électrique ne coûte pas plus cher qu’un véhicule thermique. L’UFC Que Choisir l’affirme après avoir comparé le "coût total de propriété" de six types de motorisation : essence, diesel, GPL, hybride, électrique, hybride essence et hybride essence rechargeable. En se projetant à quatre ans (durée de possession moyenne d’un véhicule neuf) comme à 16 ans (durée de vie moyenne d’un véhicule), l’électrique coûte moins cher que tous les autres modèles.

En prenant en compte l’assurance, le carburant, le financement, l’entretien et les coûts de dépréciation, les véhicules électriques et hybrides rechargeables s’avèrent en réalité plus économiques que les véhicules utilisant un carburant fossile malgré un coût d’achat initial plus élevé. Pour une berline, le coût total d’un véhicule électrique est plus faible que celui d’un diesel (3 %) ou d’une essence (5 %) dès quatre ans de possession. Et cet avantage est encore plus important en seconde et troisième mains par rapport à un véhicule diesel équivalent, grâce notamment à un poste énergie très faible. En effet, sur une berline moyenne, le véhicule électrique a un coût de détention inférieur de 28% (11% pour l’hybride rechargeable) par rapport à un diesel en seconde main et de 37 % (21% pour l’hybride rechargeable) en troisième main.

Ces données sont néanmoins à nuancer. Si le bonus de l’Etat lié à l’achat de véhicules électriques venait à baisser, le véhicule électrique perdrait mécaniquement son avantage. Ce n’est qu’en 2025 que les véhicules électriques et hybrides rechargeables pourront rivaliser avec les voitures thermiques même sans bonus, grâce à la baisse des coûts de production.

Le véhicule électrique, parfaite pour les ruraux ?

L’UFC Que Choisir estime aussi qu’il est plus intéressant économiquement parlant d’acheter un véhicule électrique à la campagne qu’en ville, car les distances parcourues sont plus importantes et alourdissent le budget carburant. Mais c’est aussi à la campagne que l'autonomie limitée des voitures électriques peut poser problème et qu’il est le plus difficile de trouver des bornes de recharge : les régions Bourgogne-Franche-Comté et Grand-Est ne dépassent pas les 20 bornes pour 100 000 habitants. Et pour certains départements comme la Creuse ou encore la Haute-Loire, le nombre de bornes peine à dépasser les 5 stations publiques pour 100 000 habitants. En ville, c’est le contraire : avec la multiplication annoncée des services d’auto-partage, on risque la saturation des bornes dans certains quartiers.

Autre point d’interrogation : la durée de vie réelle des véhicules électriques, et le coût prohibitif du remplacement de la batterie, qui pourrait plomber le marché de l’occasion électrique. "Actuellement il faut compter entre 8 200 euros et 10 250 euros pour une batterie similaire à celle utilisée dans un Renault Zoe (41 KWh). Sur une durée de détention de sept ans en troisième main, son remplacement représenterait ainsi un coût annuel entre 1 200 € et 1 500 € supplémentaires. Ainsi, l’avantage d’une berline moyenne électrique par rapport à une diesel est totalement effacé", alerte l’association. Des éléments qu’il faut prendre en compte au moment de l’achat.

 

Les coûts de possession comparés des berlines, SUV et citadines sur quatre ans (première main)

Réagir à cet article

7 commentaires

Nom profil

22/10/2018 - 18h15 -

Il est vraiment dommage qu'UFC ne précise pas le modèle de voiture électrique de référence (et son équivalent thermique). Parce que les prix affichés pour l'électrique sont très faibles. 18 824 €, ça ressemble à la Zoe avec bonus déduis, mais sans l'achat des batteries. Hors, pour 15 000 km par ans, la location de ces dernières représente environ 1 200 € par an. Plus que la totalité du budget carburant indiqué... Donc soit il y a une erreur dans les calculs, soit le modèle n'est pas une Zoe. Mais la Zoe est l'électrique le moins cher pour une berline moyenne (classe de voiture indiquée)...
Répondre au commentaire
Nom profil

22/10/2018 - 09h31 -

Qui a financé cette étude. L'électrique est la boite de pandore en terme d´utilisation des ressources de la planète : Déforestation , déportation de tribus indigènes , travail des enfant dans les mine de cobalt en RDC .... . il faut remuer 1000 tonnes de terre pour 0,1 g de Sélénium . Ou en sont les demandes de transparence exigée aux grands groupes ?le cout des véhicules réservés aux "Bobos" des centres villes qui peuvent se garer gratuitement en centre ville tout en chargeant leur véhicule , les interdictions de circulation ne permettant plus aux banlieusards de se déplacer sereinement pour aller travailler , l´absence de maillage correct des transports urbains, le mensonges par opportunisme des politiques qui ne pensent qu´à leur réélection. Les centrales à charbon Allemandes qui fournisse leur Electricté en periode de Pic de conso: Oui on a un problème de réchauffement mais une des solutions réside dans le mixe énergétique accessible à chacun.
Répondre au commentaire
Nom profil

18/10/2018 - 15h49 -

1)- les compteurs électriques habitation personnel vont bientôt surtaxer la consommation pr recharger les voitures électriques, 2 )- essence + boitier éthanol à 0.7 € /L , pas intéressant ? alors hybride + boitier éthanol pas intéressant ? UFC n'aurait il pas des intérêts dans cet article, même si la direction a démenti ?
Répondre au commentaire
Nom profil

17/10/2018 - 12h11 -

OK, mais question autonomie et esthétique,la voiture electrique n'est pas encore au top.
Répondre au commentaire
Nom profil

15/10/2018 - 14h53 -

Si cela s'avère exact aujourd'hui (reste à vérifier), qu'en sera t il si toutes les voitures sont électriques et donc que les carburants classique du cout de l’électricité n'amènent plus leur manne de taxes à l'état? cela entrainera une augmentation très substantielle du cout de l'électricité qui ne touchera pas simplement la voiture.
Répondre au commentaire
Nom profil

13/10/2018 - 22h03 -

Car des solutions conventionnels permettant de résoudre le dilemme écologique existent, et ne coûtent pas grand choses, on sait fabriquer des voitures légères en fibre de carbone donc gain de poids important, on sait fabriquer des moteurs consommant moins de 2 litres de carburant au 100 Km, il existe un très grand nombre de solutions permettant des prix raisonnables... en comparaison la voiture électrique n'est ni logique, ni économique, ni écologique !!! On sait faire des trottinettes et vélos intelligents, des mini-voitures 2 places intelligentes... Les solutions existent, mais nos gouvernements et nos 'grands' industriels n'en veulent pas... autrement ça servirai à quoi de vouloir constamment reconstruire la roue ! On se moque vraiment de nous, de Vous... Pour moins de 7.000 Euros, il serait possible de faire des véhicules révolutionnaires pouvant chambouler le transport en France, en Europe et dans le Monde !
Répondre au commentaire
Nom profil

13/10/2018 - 12h50 -

Surement pas alimentée par l'électricité d'une éolienne qui demande 10 ans de fonctionnement avant de payer son empreinte carbone, mais une centrale atomique , peut-être et encore, seulement si on ne prend pas en compte son remplacement. La religion du verdâtre tourne les têtes comme des moulinets à prières, mais la science c'est autre chose.
Répondre au commentaire
Lire la suite
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle