Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Energie

Pour l'UFC-Que Choisir, l'afficheur déporté de Linky... est surtout encore reporté

Sybille Aoudjhane , , ,

Publié le

La mise en place d'un afficheur déporté de Linky pour les ménages précaires, prévue en janvier 2018, a déjà été reportée d'un an. L'association de consommateurs UFC-Que Choisir craint que le gouvernement ne respecte pas ce calendrier. 

Pour l'UFC-Que Choisir, l'afficheur déporté de Linky... est surtout encore reporté
UFC-Que Choisir estime que 5,6 millions de ménages souffrent de précarité énergétique.
© ERDF

L’association de consommateurs UFC-Que Choisir épingle à nouveau le compteur Linky d’Enedis. Dans son communiqué intitulé "alerte pour les ménages précaires", publié le 27 septembre 2018, l’association "tire la sonnette d’alarme" quant à l’échéance de l'installation de l’afficheur déporté Linky qui est susceptible de ne pas être respectée. 

L'afficheur déporté est un équipement qui indique de manière plus lisible la consommation d'électricité des ménages. Il est installé par un fournisseur et reçoit en temps réel les informations du compteur Linky. Les données transmises sont affichées en euros et non en kilowattheures. Il devait être disposé en priorité aux ménages en précarité énergétique en janvier 2018, selon la loi Transition énergétique pour la croissance verte de 2015. Le calendrier a ensuite été reporté à janvier 2019.

"Ce dispositif [...] risque, au vu de l’inaction de l’administration à trois mois de l’échéance, d’être de nouveau reporté", souligne UFC-Que Choisir. Et d'ajouter : "l’arrêté indispensable pour couvrir les coûts des fournisseurs distribuant l’afficheur déporté n’a toujours pas été publié par le ministère, et à ce jour nous n’avons aucun calendrier".

"Le consommateur n'est pas correctement averti"

L’association dénonce aussi un deuxième point sur le risque d’augmentation des coupures d’électricité pour impayé. Comme UFC-Que choisir le souligne dans son Vrai/Faux, en cas d’impayé, Enedis ne peut pas couper l’électricité à distance mais doit faire venir un technicien. Cependant, l’opérateur n’est pas tenu de rencontrer le consommateur, ni de laisser un avis de passage. "Le consommateur n'est pas correctement averti", juge l'association. Avec le boitier Linky, Enedis peut aussi limiter la puissance à distance.

Selon les chiffres de l’association, 475 000 coupures ont été réalisées en 2016 et 5,6 millions de ménages souffrent de précarité énergétique. UFC-Que Choisir interpelle le ministère pour "assurer le financement des afficheurs déportés et réaliser des avancées en termes d’information."

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle