Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Pour l'e-commerce, l'Express retient son souffle

, , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Le Royaume-Uni est une place prépondérante pour la logistique des colis. Sa sortie de l’Europe obligera les transporteurs à embaucher pour les formalités douanières.

Pour l'e-commerce, l'Express retient son souffle
Les hubs logistiques comme celui de DPD, à Hinkley, pourraient voir leur activité réduite au Royaume-Uni si les acteurs de l’e-commerce quittaient l’île.

" Nous avons plusieurs scénarios d’organisation face au Brexit, mais il est impossible d’en parler. " Leur réponse est uniforme. L’approche du jour J met tous les transporteurs de colis express d’autant plus sous tension que l’Angleterre est une plaque tournante majeure de l’e-commerce. Grands et petits web commerçants en ont fait un vaste entrepôt depuis lequel la marchandise est expédiée principalement vers le reste de l’Europe. La Grande-Bretagne fait partie des trois pays, avec les États-Unis et la Chine, d’où partent 60 % des colis mondiaux, selon une étude DHL de 2017.

C’est le pays de l’Union européenne où l’e-commerce a connu les plus fortes explosions. Bref, le Royaume-Uni est une poule aux œufs d’or pour FedEx, UPS, DPD, GLS et les autres. Mais elle pourrait bien maigrir si plusieurs distributeurs quittent l’île et réorganisent leurs circuits sur le continent. L’enjeu industriel et financier est par exemple important pour DPD, la filiale de La Poste. En[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle