Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

Pour l'ANSM, le Levothyrox nouvelle formule n'a pas de problème de qualité

Anne-Katell Mousset , ,

Publié le

Dans un communiqué publié le 11 octobre, l'ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de Santé) fait le point sur l'enquête de pharmacovigilance concernant le Levothyrox. Pour l'agence, la qualité du produit n'est pas en cause, seulement un problème de dosage. Deux nouvelles formes du médicaments seront prochainement disponibles en pharmacie.

Pour l'ANSM, le Levothyrox nouvelle formule n'a pas de problème de qualité © L'Usine Nouvelle

Dans un communiqué, L'ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de Santé) fait le point sur l'enquête de pharmacovigilance concernant le Levothyrox. Pour l'agence, qui a réalisé des contrôles sur le Levothyrox nouvelle formule courant septembre, le produit est de "bonne qualité".
 
L'enquête "confirme la survenue de déséquilibres thyroïdiens pour certains patients lors du passage de Levothyrox ancienne formule à Levothyrox nouvelle formule. En effet, tout changement de spécialité ou de formule peut modifier l’équilibre hormonal et nécessiter un réajustement du dosage qui peut nécessiter un certain délai". Les effets indésirables signalés en nombre ces dernières semaines seraient donc liés à un problème de dosage."Aucun effet indésirable d'un type nouveau, qui serait spécifique de la seule nouvelle formule, n'a été retrouvé" au cours de l'enquête.
 
0,6% des patients ont fait un signalement
 
Selon les derniers chiffres, 14 633 signalements ont été reçus par les centres régionaux de pharmacovigilance (CRPV). 5062 cas sont considérés "comme graves, c’est-à-dire déclarés comme ayant des conséquences sur la vie familiale, professionnelle ou sociale", indique l'ANSM.
 
Ces 14 633 signalements reçus par les CRPV  "représentent 0,6 % des 2,6 millions de patients traités par Levothyrox nouvelle formule", précie l'agence. Ces patients ont le plus fréquemment rapporté de la fatigue, des maux de tête, insomnie, vertiges, douleurs articulaires et musculaires et chute de cheveux. Des effets "déjà connus avec l’ancienne formule du Levothyrox", précise le communiqué.
 
L'ANSM indique également que dès le 16 octobre 2017, L-Thyroxin Henning , commercialisé depuis plusieurs années en Allemagne par le laboratoire Sanofi, sera disponible dans les pharmacies françaises. L'Euthyrox de Merck, équivalent à l’ancienne formule de Levothyrox, est temporairement disponible depuis le 2 octobre 2017. La L-Thyroxine de Serb en solution buvable en gouttes, normalement destinée aux enfants de moins de 8 ans et aux personnes présentant un trouble de la déglutition peut également être prescrite. Un autre médicament sera mis à disposition des patients au mois de novembre, indique l'ANSM sans donner plus de précision. .

 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus