Pour l'ANSM, le Levothyrox nouvelle formule n'a pas de problème de qualité

Dans un communiqué publié le 11 octobre, l'ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de Santé) fait le point sur l'enquête de pharmacovigilance concernant le Levothyrox. Pour l'agence, la qualité du produit n'est pas en cause, seulement un problème de dosage. Deux nouvelles formes du médicaments seront prochainement disponibles en pharmacie.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Pour l'ANSM, le Levothyrox nouvelle formule n'a pas de problème de qualité
Dans un communiqué, L'ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de Santé) fait le point sur l'enquête de pharmacovigilance concernant le Levothyrox. Pour l'agence, qui a réalisé des contrôles sur le Levothyrox nouvelle formule courant septembre, le produit est de "bonne qualité".
L'enquête "confirme la survenue de déséquilibres thyroïdiens pour certains patients lors du passage de Levothyrox ancienne formule à Levothyrox nouvelle formule. En effet, tout changement de spécialité ou de formule peut modifier l’équilibre hormonal et nécessiter un réajustement du dosage qui peut nécessiter un certain délai". Les effets indésirables signalés en nombre ces dernières semaines seraient donc liés à un problème de dosage."Aucun effet indésirable d'un type nouveau, qui serait spécifique de la seule nouvelle formule, n'a été retrouvé" au cours de l'enquête.
0,6% des patients ont fait un signalement
Selon les derniers chiffres, 14 633 signalements ont été reçus par les centres régionaux de pharmacovigilance (CRPV). 5062 cas sont considérés "comme graves, c’est-à-dire déclarés comme ayant des conséquences sur la vie familiale, professionnelle ou sociale", indique l'ANSM.
Ces 14 633 signalements reçus par les CRPV "représentent 0,6 % des 2,6 millions de patients traités par Levothyrox nouvelle formule", précie l'agence. Ces patients ont le plus fréquemment rapporté de la fatigue, des maux de tête, insomnie, vertiges, douleurs articulaires et musculaires et chute de cheveux. Des effets "déjà connus avec l’ancienne formule du Levothyrox", précise le communiqué.
L'ANSM indique également que dès le 16 octobre 2017, L-Thyroxin Henning , commercialisé depuis plusieurs années en Allemagne par le laboratoire Sanofi, sera disponible dans les pharmacies françaises. L'Euthyrox de Merck, équivalent à l’ancienne formule de Levothyrox, est temporairement disponible depuis le 2 octobre 2017. La L-Thyroxine de Serb en solution buvable en gouttes, normalement destinée aux enfants de moins de 8 ans et aux personnes présentant un trouble de la déglutition peut également être prescrite. Un autre médicament sera mis à disposition des patients au mois de novembre, indique l'ANSM sans donner plus de précision. .

Partager

NEWSLETTER Santé
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS