Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Pour l'achat de Rafale, la France offre 20 milliards d'euros de compensation à la Belgique

Anne-Katell Mousset , , ,

Publié le

Selon des documents consultés par le journal De Tidj la France propose 20 milliards d’euros de compensation si la Belgique achète le Rafale de Dassault Aviation. Une proposition jugée "trop belle pour etre vraie", par le ministre belge de la Défense, Steven Vandeput.

Pour l'achat de Rafale, la France offre 20 milliards d'euros de compensation à la Belgique
Le Rafale au Salon du Bourget - Juin 2017
© Pascal Guittet

Pour vendre des Rafale à la Belgique, la France abat carte sur carte. Dernier épisode en date, des documents, consultés par le quotidien belge De Tidj, évoquant 20 milliards d’euros de compensation si la Belgique achète des Rafale. Cette dernière proposition, concrète et chiffrée, de Dassault promet un retour sur investissement de 100% du prix d’achat, soit 20 milliards sur 20 ans, et plus de 5000 emplois créés.

Interrogé sur cette dernière offre français, le ministre belge de la Défense, Steven Vandeput, l'a jugée "trop belle pour être vraie". "Le lobbying tourne à plein régime, c’est clair", a-t-il ajouté. Début décembre, toujours dans De Tidj, la ministre française des Armées Florence Parly évoquait déjà un "partenariat technologique et économique" avec la Belgique. Objectif : que nos voisins choisissent l’avion de chasse tricolore plutôt que des F-35 ou des Eurofighter.

Le F-35 favorisé

En septembre dernier, dans un communiqué Dassault Aviation tentait déjà de convaincre les Belges de l’intérêt de ce partenariat, rappelant par la voix d'Eric Trappier, son PDG, qu'elle oeuvrait pour le Made in Belgium depuis la fin des années 60 : "avec neuf entreprises filiales, plus de 3000 salariés belges dans des emplois à haute valeur technologique, un réseau de plus de 800 fournisseurs référencés et plus de 800 millions d’Euros de commandes annuelles à la Belgique".

Alors que la Belgique a lancé le remplacement de sa flotte de F-16, Paris a choisi de ne pas répondre à l’appel d’offre lancé par le gouvernement fédéral (qui favorise nettement le F-35) en proposant un partenariat industriel.

Réagir à cet article

4 commentaires

Nom profil

04/01/2018 - 23h06 -

C est tout bonnement honteux de voir qu un pays europeen achette autre chose qu europeen. Et apres on se demande pourquoi ca va mal.
Répondre au commentaire
Nom profil

30/12/2017 - 08h39 -

Regardez les discussions entre Flamands et Wallons ensuite vous comprendrez rapidement pourquoi les chances sont très minces pour notre avion...^^ Qu'ils prennent le nouveau block des F-16 et qu'ils arrêtent de faire faussement chanter l'Europe.
Répondre au commentaire
Nom profil

29/12/2017 - 17h09 -

En France , nous persistons à n' accorder aucune valeur à l' atout maître qu' est la discrétion, contrairement à une douzaine d' autres pays pour l' instant. Les Belges arrivent les derniers généralement (en Europe), pour signer; il serait étonnant que l' an prochain il en aille différemment qu' en 1958 (F104), et 1975 (F16)...
Répondre au commentaire
Nom profil

29/12/2017 - 10h42 -

C'est bien meconnaitre la Bellgique ou les deux communautés flamandes et wallonnes se déchirent au profit des flamands. paradoxe d'un pays qui accueille la capitale de l'Europe Les flamands cultivent un reflexe anti frnaçais pour preuve quand je passais des week end sur la cote Belge, impossible de capter une radio française et une chaine de TV . De plus les gens en 30 ans ne parlent plus le français ni ne repondent pas quand on s'adresse a eux en français. C'est cela le vrai visage de l'Europe.
Répondre au commentaire
Nom profil

05/01/2018 - 14h50 -

vous avez raison , les flamands haîssent la France et Dassault pourra dérouler le tapis rouge ils refuseront toujours d' acheter français , ces " flahutes " oublient que c' est le sang français qui les a libérés de l oppression néerlandaise en 1832 , sans évoquer la pseudo neutralité de ces gens en 40 , ce qui a bloqué l' armée francaise aux frontieres et le massacre de nos soldats se battant pour défendre ces flamands , francais j' ai vécu 25 ans la bas , on y est traité pire qu un chient ! que l on transfere l ' Europe à Strasbourg !
Répondre au commentaire
Lire la suite
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle