Pour jouer à la création d’entreprise direction l'IUT de Toulouse

Pour sensibiliser ses étudiants à la création d’entreprise, l’IUT GEA Ponsan de Toulouse (Gestion des Entreprises et des Administrations) organise les 4 et 5 janvier un jeu de simulation sur deux jours. 37 équipes sont en lice.

Partager
Pour jouer à la création d’entreprise direction l'IUT de Toulouse
Cécile Prudon de la Banque Populaire Occitane en discussion avec des groupes d'étudiants.

Après avoir testé la formule en 2015 et récidivé en 2016, l’IUT GEA Ponsan de Toulouse (Gestion des Entreprises et des Administrations) a décidé cette année de donner un nouvel élan à son opération CEV (Création Entreprise Virtuelle). Pour sa nouvelle édition, ce jeu de simulation, organisé sur deux jours (les 3 et 4 janvier) et destiné initialement à sensibiliser les 170 étudiants de deuxième année du DUT à la création d’entreprise, est aussi ouvert aux 15 étudiants de master 2 Entrepreneuriat et Management des petites et des moyennes organisations de l’Université Toulouse III- Paul Sabatier, de Tarbes.

Sous son aspect ludique, l’exercice se veut pédagogique. "L’objectif de cette opération est de permettre aux étudiants de se sensibiliser à la création d’entreprise et de développer leurs compétences entrepreneuriales", insiste Stéphanie Loup, maître de conférences en sciences de gestion à l’IUT toulousain, en charge de l’animation du projet.

Ce programme s’inscrit très sérieusement dans le cadre de la chaire "Entrepreneuriat, Innovation et Territoire", mise en place par la fondation Catalyses de l’université Toulouse III — Paul Sabatier et bénéficie à ce titre d’un partenariat avec la Banque Populaire Occitane.

Deux jours pour créer sa société

La règle du jeu reste la même. Les étudiants sont organisés en équipes de 4 ou de 5, avec une volonté de mixer les différentes spécialisations (management, comptabilité, finances, ressources humaines…) et ont deux jours pour monter un projet de création d’entreprise virtuelle avec des contraintes de temps, de lieu (l’entreprise doit être créée en région Occitanie), et un budget "virtuel" de 50 000 euros. "Les projets doivent faire preuve d’originalité, mais devront être réalisables", précise Stéphanie Loup. Pour les accompagner dans leur réflexion et dans l’avancée de leur projet, les étudiants peuvent compter à la fois sur leurs enseignants, sur des experts mis à leur disposition par la Banque Populaire Occitane et par de jeunes dirigeants d’entreprises toulousains qui acceptent de se prêter au jeu, dont Guillaume Marquier, de La Brûlerie des Filatiers ou Sophie Deprince, de Zenzitude.

Le numérique en pole position

Cette année, 37 équipes ont été constituées et dès la première demi-journée, les projets commencent à se préciser. Un parc d’attraction autour de la réalité virtuelle ; des projets de e-sports ; des services de livraison par drones ; une plateforme de réservation de places de parking en centre-ville, ou du paiement par empreinte digitale… Sans surprise, les nouvelles technologies numériques sont en pole position. À noter également, des concepts d’organisation de voyages à la carte, des projets de jardins potagers en toiture et un projet de vestiaire mobile et éphémère conçu pour répondre aux besoins de festivaliers.

L’ambition du département GEA pour les prochaines éditions de son programme CEV est de faire des émules et d’associer d’autres cursus de l’Université Paul Sabatier, pour favoriser les synergies. "Ce serait vraiment intéressant de pouvoir monter des équipes pluridisciplinaires avec des étudiants de cursus scientifiques", s’enthousiasme Stéphanie Loup.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Spécialiste Equipements Sous Pression Nucléaires en Service (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 22/11/2022 - CDI - Valence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

62 - Boulogne-sur-Mer

Démolition de bâtiments et de hangars à Capécure - Port de Commerce

DATE DE REPONSE 26/12/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS