Pour Jean-Pierre Mercier, la CGT doit "soutenir toutes les luttes à 100%"

Le leader CGT de l'usine PSA d'Aulnay-sous-Bois, Jean-Pierre Mercier, a appelé lundi son syndicat à soutenir "à 100% toutes les luttes", alors que s'ouvre ce lundi 18 mars le congrès du syndicat à Toulouse au cours duquel Bernard Thibault doit passer le flambeau à Thierry Lepaon.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Pour Jean-Pierre Mercier, la CGT doit

"Je pense que le changement à la tête de la CGT, ce n'est pas trop un changement au niveau de la personne, il faudrait un changement au niveau de la politique générale", a estimé le leader CGT de l'usine PSA d'Aulnay-sous-Bois Jean-Pierre Mercier sur i-Télé.

"Ce qu'une confédération aussi grande que la CGT devrait faire, c'est soutenir à 100% toutes les luttes, soutenir à 100% toutes les grèves et avoir un plan de bataille face à celui du patronat et du gouvernement, qui, vraiment, a aujourd'hui pour objectif d'écraser le monde du travail", a ajouté Jean-Pierre Mercier.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Bernard Thibault s'apprête à confier les rênes du premier syndicat français à Thierry Lepaon, à l'occasion du 50e congrès de la CGT, qui s'ouvre ce lundi 18 mars dans l'après-midi à Toulouse. Un millier de délégués, représentant 692 000 adhérents revendiqués, se réunissent jusqu'à vendredi pour définir la stratégie de la confédération pour les trois années à venir.

La restructuration chez PSA en discussion ce lundi

Un CCE extraordinaire ce tient par ailleurs ce lundi 18 mars au siège de PSA Peugeot-Citroën. "Le point essentiel de l’ordre du jour de la réunion est l’information/consultation des élus du CCE sur le projet d’accord concernant les mesures d’accompagnement suite à la fermeture de l’usine d’Aulnay et des 1 400 licenciements de Rennes", a fait savoir la CGT.

Dans une lettre adressée vendredi aux autres syndicats, Jean-Pierre Mercier a demandé "de donner un avis défavorable à cet accord et de soutenir la lutte de tous ceux qui vont être directement ou indirectement touchés par ce plan de restructuration".

"La forte contestation qui s’exprime ouvertement sur l’usine d’Aulnay, notamment par une grève qui est dans sa neuvième semaine, montre le désaccord profond des salariés du site avec l’insuffisance des mesures imposées", écrit le représentant syndical.

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Julien Bonnet

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS