Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Pour innover dans le luxe, Kering invente "Art Lab", une usine-laboratoire pour Gucci

Gaëlle Fleitour ,

Publié le

Numéro deux mondial du luxe, le français Kering s’apprête à ouvrir à Florence un site unique pour innover, accélérer et mieux contrôler la production de sa marque italienne Gucci, en forte croissance.

Pour innover dans le luxe, Kering invente Art Lab, une usine-laboratoire pour Gucci © Gucci

Bientôt délesté de l’équipementier sportif Puma et ses 4 milliards d’euros de ventes - il ne détiendra plus que 16% et la holding Artemis 29%, si la transaction est adoptée à son Assemblée Générale du 26 avril -, Kering va pouvoir se transformer en "pure player du luxe", dont il est déjà le numéro deux mondial. Loin du groupe PPR d’il y a dix ans, qui était focalisé sur la distribution et réalisait deux tiers de ses ventes en Europe - elles ne représentent aujourd’hui plus qu’un tiers -, ont rappelé ses dirigeants à l’occasion de la présentation de ses résultats annuels, le 13 février. Ils justifient leur choix de se recentrer par les excellents résultats réalisés par Kering l’an dernier et portés par sa croissance organique : 15,48 milliards d'euros de chiffre d’affaires (contre 12,38 milliards en 2016), un doublement du résultat net à 1,78 milliard d'euros, une marge opérationnelle de 19%...

"Gucci Art Lab", pour une marque aux 6 milliards d’euros de chiffre d’affaires

En forte croissance donc, les marques de Kering sont confrontées à de forts enjeux de production, notamment chez Balenciaga, qui va devoir renforcer ses capacités. Ces cinq dernières années, le groupe a déjà revu son approvisionnement et la criticité de certaines matières premières (abandonnant notamment la fourrure animale, intégrant des tanneries), mutualisé le prototypage de l’activité prêt-à-porter dans une unité dédiée…

Il espère aller un cran plus loin avec Gucci, griffe italienne qui représente 40% de son chiffre d’affaires (et pour laquelle il conteste toujours les accusations d'évasion fiscale). Pour réduire les délais d’approvisionnement, augmenter les volumes tout en maintenant la qualité, une usine-laboratoire de 35 000 mètres carrés, "Gucci Art Lab", va ainsi ouvrir dans quelques semaines à Florence. Un site spécialisé sur les souliers et la maroquinerie, avait précisé la direction lors d’une journée investisseurs. Usine, car elle intègrera une partie du réseau d’artisans sous-traitants auxquels Gucci faisait appel jusqu’alors, dans l’espoir de réduire le risque industriel et contrôler davantage la production, selon le directeur général délégué de Kering, Jean-François Palus. Mais aussi laboratoire, avec l’ambition d’y renforcer le savoir-faire et l’innovation en matériaux durables, développer de nouvelles techniques de production, mais aussi étudier les données consommateurs et coller bien plus vite à cette demande…

Production raccourcie, données consommateurs renforcées

Kering vient d’ailleurs de transformer sa direction marketing en "direction du digital et de la relation client", et de la confier à Grégory Boutté, ancien directeur général d’eBay France, tout en multipliant les partenariats pour se renforcer dans le e-commerce et le numérique (avec Salesforce, Apple, le géant chinois JD.com..).

Il assure aussi avoir entamé une refonte de sa supply chain et logistique pour reconstituer son faible niveau de stock, et répondre aux évolutions du marché : plusieurs canaux de distribution à servir, un temps de développement de produits raccourcis avec des collections capsules… Ralph Lauren, Coach, Helmut Lang, Burberry… Les grands noms du luxe cherchent désormais à accélérer leur cycle de production pour mieux s’adapter à leurs clients, en particulier trentenaires ou Millenials. Et répondre aussi à la concurrence de la fast fashion, comme Zara, capable de lancer des collections quatre à cinq fois plus rapidement qu'un acteur traditionnel, selon le cabinet Alvanon.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus