Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

[Nucléaire] François de Rugy veut dissocier la fermeture de Fessenheim de la mise en service de Flamanville

Sybille Aoudjhane , ,

Publié le , mis à jour le 04/10/2018 À 12H52

Le ministre de la Transition écologique et solidaire, François de Rugy, s'est exprimé le jeudi 4 octobre sur France Info à propos des centrales nucléaires de Flamanville (Manche) et de Fessenheim (Haut-Rhin). Selon lui, l'avenir de Fessenheim sera dissocié de celui de l'EPR normand, comme EDF avait réussi à l'obtenir. Elle devrait fermer avant la fin du mandat, en 2022.

[Nucléaire] François de Rugy veut dissocier la fermeture de Fessenheim de la mise en service de Flamanville
La centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin) sera fermée d'ici 2022, annonce François de Rugy.
© L'Usine Nouvelle

Interrogé sur France info le jeudi 4 octobre 2018, le successeur de Nicolas Hulot au ministère de la Transition écologique et solidaire, François de Rugy, est revenu sur la question du nucléaire et sur l’EPR de Flamanville (Manche). "À une époque, on a dit qu'on fermerait Fessenheim quand on ouvrirait l'EPR de Flamanville. Aujourd'hui, on est obligé d'envisager de ne pas faire les deux opérations en même temps", a-t-il annoncé, alors qu’il n’y a pas de date précise de l’ouverture de l’EPR.

L’ASN vient en effet de prévenir EDF que selon lui, huit des soudures qui n’était pas au niveau de qualité ne devraient pas juste être contrôlées mais devraient être refaites. Ce qui qui nécessiterait plusieurs mois et qui dépassera de toute évidence la fin de l'année 2018, comme le prévoyait EDF. Ce qui repousserait la mise en Service de Flamanville au-delà de la Fin 2019, dernier délai évoqué par l’électricien Français.

"EDF n’est pas capable de nous donner une date et l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) non plus sur l’ouverture de Flamanville", souligne-t-il. Plusieurs fois reportée, l’ouverture de Flamanville est aujourd’hui prévue pour le quatrième trimestre de 2019, un retard qui a triplé le budget initial de sa construction. "La centrale fermera pendant ce mandat, d'ici 2022", a-t-il ensuite précisé. "Je ne peux pas vous dire la date au mois près."

 

 

Pour le ministre, il faut aussi s’occuper de l’après Fessenheim : "il y a plusieurs questions", a-t-il ajouté. "D'abord il y a un processus d'accompagnement, y compris social, parce qu'il y a des personnes qui travaillent et qu'il faut les reconvertir". Puis il ajoute : "Il y a un processus aussi d'économie du territoire, qui ne vivait que là-dessus et donc il faut aussi diversifier. Et puis enfin il y a une question d'approvisionnement de l'électricité."

Interrogé sur France Bleu Alsace, Sébastien Lecornu, secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, précise qu’un "fonds d’amorçage de 10 millions d’euros sera annoncé pour financer le projet de territoire construit avec les élus dès 2019" pour accompagner la fermeture alors que le site rassemble 330 salariés sous-traitants et 800 emplois chez EDF.

Selon le média spécialisé dans l'énergie Montel, la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) présentée fin octobre devrait aussi prévoir la fermeture de huit réacteurs nucléaires d'ici 2028. Elle couvrira les périodes 2019-2023 et 2024-2028. Elle doit notamment indiquer la manière dont sera appliqué l’objectif de ramener à 50 % la part du nucléaire dans le mix électrique français, fixée par la loi de transition énergétique pour la croissance verte de 2015.

Avec Reuters

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

04/10/2018 - 15h27 -

RTE a indiqué cet été au gouvernement qu'on ne pouvait envisager que 6 fermetures de réacteurs 900MW sur la période 2018-2028, et encore, seulement sur les 4 dernières années. A force de donner des coups de pieds dans la fourmilière, elle finira par s'effondrer. Le gouvernement (comme son prédécesseur) impose à EDF des opérations dangereuses pour la sécurité d'approvisionnement en électricité, et va finir par provoquer des blackouts à force de prendre des décisions dont il ne comprend pas les conséquences.
Répondre au commentaire

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle