Pour faire face au grand froid, les usines ralentissent

Depuis quelques jours, un froid polaire s’abat sur la France. La consommation électrique atteint des sommets. L'occasion pour L'Usine Nouvelle d'analyser ce que font les industriels pour maîtriser leur consommation d’électricité.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Pour faire face au grand froid, les usines ralentissent

"Pensez à ne pas chauffer les pièces inoccupées. Veillez à ne pas laisser inutilement les lumières allumées". Précautions nécessaires pour pousser les particuliers à réduire leur consommation d’énergie. Surtout lorsque la France frissonne, et que tous les systèmes de chauffage tournent à plein régime. Mais que font alors les industriels afin d'équilibrer le réseau électrique?

"Il n’est pas question de couper une usine. Nous agissons, machine par machine, process par process afin d’avoir le moins d’impact possible sur les coûts et sur la capacité de production de l’usine", explique Olivier Baud, l’un des fondateurs d’Energy Pool, contacté par L’Usine Nouvelle. Energy Pool est un agrégateur de modulation d’électricité pour les grands consommateurs. Il permet aux industriels d’accéder aux marchés d’effacement.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Elémentaire. Pour consommer moins, il suffit de faire tourner l’usine au ralenti. Un constat pourtant difficile à mettre en œuvre pour un industriel qui doit produire pour ses clients. "C’est la raison pour laquelle nous agissons de manière extrêmement ciblée". Contrairement aux contrats "Effacement jour de pointe" (EJP) d’EDF, c’est ici une seule partie de l’usine qui est mise au repos temporaire.

"On travaille en amont avec nos clients électro-intensifs pour déterminer quelle machine pourrait être arrêtée et à quel coût. Le jour où le froid arrive, nous sommes prêts", continue Olivier Baud.

La facture baisse de 3 à 10%

Derrière cette maîtrise de la consommation, se cache bien une logique économique de rentabilité. C’est tout l’intérêt que trouvent les industriels sur les marchés d’effacement. En effet, lorsqu’il efface 10 MW pendant une heure, il peut vendre cette énergie 3 à 4 fois plus chère qu’elle ne lui aura coûtée. La facture globale peut ainsi baisser de 3 à 10%.

Ce vendredi 3 février, Energy Pool devrait ainsi fournir 600 MW – effacés par ses clients - à Réseau transport d’électricité. c'est l'énergie nécessaire à alimenter les villes de Nantes et Nice au moment de la pointe. La veille au soir, l’entreprise avait effacé 100 MW.

Le froid serait-il donc une aubaine pour les industriels ? Ralentissez la cadence, ça rapporte !

Partager

NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS