Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Pour évaluer les chances d'un produitBaguépi mise sur le souci d'équilibre alimentaire des consommateurs pour renforcer son imageLE PAIN CRÉTOIS, MI-SANTÉ, MI-PLAISIR

Publié le

Pour évaluer les chances d'un produit

Baguépi mise sur le souci d'équilibre alimentaire des consommateurs pour renforcer son image

LE PAIN CRÉTOIS, MI-SANTÉ, MI-PLAISIR



Décidément, le Programme national nutrition et santé (PNNS) inspire les industriels de l'agroalimentaire. Pas une semaine sans qu'un yaourt ou un cassoulet ne soit lancé sans un bénéfice santé. Cette fois-ci, c'est au tour du pain. La marque Baguépi (groupe Soufflet, 390 millions d'euros de chiffre d'affaires dans la meunerie) a profité du dernier salon de la boulangerie pour faire goûter son pain Crétois aux artisans. Une innovation riche en acides gras monosaturés et antioxydants qui aident à lutter contre les maladies cardio-vasculaires, le diabète et l'obésité. Elle tombe à pic. Primo, à l'heure où tout le monde se soucie de son bien-être, qui ne serait tenté par un pain promettant l'équilibre nutritionnel ? L'adjectif " crétois " fait en effet directement référence au régime alimentaire du même nom. Secundo, les industriels de la meunerie redoublent désormais d'efforts pour rendre leur offre plus appétissante. Et pour cause ! La consommation de pain a baissé vertigineusement depuis les années 50. En moyenne, les Français n'en avalent plus que 300 grammes par jour, soit deux fois moins. Du coup, pour remettre cet aliment santé à la place d'honneur sur les tables, les meuniers le multiplient dans tous les genres et tous les formats. Déjà, en novembre 2002, Baguépi avait lancé Céré 4, un pain antigrignotage et Baguépi Calcium. Les deux innovations, qui suivaient les recommandations du PNNS, ont séduit un tiers des clients Baguépi, soit au total 3 000 artisans-boulangers.

Huit mois de recherche pour finaliser la recette

Avec son pain Crétois, le groupe Soufflet creuse le filon, en respectant une nouvelle fois les recommandations officielles. Mais aussi les impératifs du marché, en attendant la fin du printemps pour commercialiser sa nouveauté. En effet, selon Laurent Cozic, responsable marketing de Baguépi, le pain Crétois se marie mieux avec les grillades et les salades qu'avec les plats d'hiver. Côté santé, toutes les précautions ont également été prises. Le sujet est sensible. La Direction générale de la fraude et de la concurrence traque toutes les fausses allégations. Pour se border, la direction marketing de Baguépi a fait appel à un cabinet de nutritionnistes. Bien lui en a pris. Elaborée en interne, la première formule du produit n'incluait pas de tomates, l'aliment indissociable de tout régime crétois. Et il aura fallu huit mois de recherche pour finaliser une recette qui semble tout droit sortie d'un jardin provençal : tomates, poivrons rouge et vert, ail, courgettes, oignons, herbes de Provence, huile d'olive et romarin. Déshydratés tous ces ingrédients sont directement incorporés à la farine. Ainsi, le nouveau pain n'impose pas d'équipement supplémentaire à l'artisan-boulanger. En revanche, le consommateur, lui, devra ouvrir grand son porte-monnaie. Entre 1,5 et 2 euros pour se régaler d'une boule ou d'un pavé allongé. Du coup, cet aliment santé devient presque un luxe.



L'ambition de l'entreprise

Le groupe Soufflet attend avant tout de ce produit un renforcement d'image : la marque Baguépi est chargée de faire rimer plaisir de la table avec équilibre alimentaire.

Si ce pain rencontre le succès en France, il sera exporté.

Le plus du produit

Originalité : en plus du bénéfice pour la santé, le pain Crétois offre un goût méditerranéen, en incorporant des éléments du terroir provencal (tomates, poivrons, huile d'olive, etc.).

Les ingrédients étant incorporés dans la farine, l'artisan-boulanger n'a pas à acquérir d'équipement spécial.

Positionnement : cet aliment s'inscrit dans la lutte contre des problèmes de santé comme l'obésité ou les maladies cardio-vasculaires.

La concurrence

Elle est vive. Sous la marque Campaillette, les Grands Moulins de Paris commercialisent des pains aux omégas ou au gluten. Banette, marque d'une association de meuniers et d'artisans-boulangers, décline également une gamme santé : Banette Coeur de lin, Banette fibres. Toutefois, le Pain crétois va plus loin dans l'originalité en incluant dans sa formule des légumes déshydratés.



L'AVIS DE L'EXPERT

" Le pain Crétois est appétissant. Il séduit les consommateurs qui l'associe immédiatement au régime du même nom. Il se fabrique comme les autres pains spéciaux et ne demande pas d'investissement particulier. Cependant, son goût très typé fait que nos clients ne peuvent pas en consommer tous les jours. "

PASCAL DERET, artisan-boulanger, Paris VIIIe.

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle