Tout le dossier Tout le dossier

Pour Emmanuel Macron, "34 plans industriels, c’est beaucoup"

Le ministre de l’Economie et de l’Industrie affirme le changement de style par rapport à son prédécesseur et réfléchit à regrouper certains plans industriels pour gagner en efficacité.

Partager
Pour Emmanuel Macron,

"Il faut du volontarisme politique. Je le ferai avec mon style". Pour sa première audition devant la commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale, le ministre de l’Economie Emmanuel Macron a tenu à imprimer sa marque par rapport à Arnaud Montebourg. "La clef de la réussite de notre politique économique est de redonner de la confiance", estime le nouveau ministre. Pas question de déclaration intempestive contre le patronat ou de grands moulinets. Renforcer la confiance pour Emmanuel Macron passe d’abord par la stabilité. "Il faut exécuter le pacte année après année mais il ne faut plus bouger la fiscalité", prévient-il.

Des changements pragmatiques

Même s’il entend suivre le volontarisme d’Etat de son prédécesseur, notamment pour venir en aide aux entreprises en difficulté, le ministre de l’Economie prévoit des inflexions sur certains dispositifs lancés. C’est notamment le cas des plans de la Nouvelle France industrielle, lancés il y a un an par Arnaud Montebourg et dont les feuilles de route ont été rendues à l’été. Les 34 plans vont être "passés en revue" dans les prochains mois et pourraient voir leur nombre réduit.

"Trente-quatre plans, c’est beaucoup", estime Emmanuel Macron, qui juge aussi qu’ "il faut sans doute en regrouper certains (…) certains marchent moins bien que d’autres". Des changements "pragmatiques" au cas par cas. Pour gagner en efficacité, le ministre estime nécessaire de concentrer davantage les 3 milliards d’euros du programme des investissements d’avenir prévus pour le financement mais aussi de simplifier le dispositif.

Un visage amène à l'étranger

Pour le reste, le changement est surtout dans le ton. Pour stimuler l’activité, Emmanuel Macron a prévenu qu’il faudrait "montrer un visage amène à l’étranger" pour attirer les investissements directs étrangers, alors que son prédécesseur avait tendu le dialogue avec General Electric ou Titan.

Sur la future loi sur la croissance, qui devrait être discutée début 2015 au Parlement pour réformer les professions réglementées, le ministre de l’Economie a aussi poursuivi son opération déminage. Histoire de calmer le jeu après la manifestation des notaires et huissiers, Emmanuel Macron entend avancer à petit pas. "Massacrer les notaires ne nous apportera pas grand-chose. Mais à plein d’endroit, on peut faire mieux pour moins cher, on peut moderniser avec le numérique, permettre aux jeunes d’accéder à certaines fonctions sans payer de lourdes charges", estime le ministre pour qui "si on est dans le jeu de posture, on arrivera à rien".

Solène Davesne

SUR LE MÊME SUJET

PARCOURIR LE DOSSIER

Éco - social

Pour libérer l’activité Emmanuel Macron multiplie les micro propositions

Éco - social

Quand Macron le "banquier d’affaires" parlait d’industrie

Éco - social

L'Etat va vendre jusqu'à 10 milliards d'euros d'actifs d'ici fin 2015, selon Macron

Éco - social

Emmanuel Macron relance l'idée d'une réforme de l'assurance chômage

Emploi

Emmanuel Macron critique les entreprises qui privilégient l'augmentation des salaires à l'embauche

PME-ETI

Emmanuel Macron, l’homme qui chuchotait à l’oreille des ETI

Éco - social

Macron, un nouveau style pour un pari

La matinale de l'industrie

Pour Emmanuel Macron, les entreprises doivent maintenant montrer leur engagement

Éco - social

Emmanuel Macron lance un ballon d'essai sur l'assouplissement des 35 heures

Éco - social

Emmanuel Macron s'excuse après avoir qualifié les salariées des abattoirs Gad d'illettrées

Éco - social

Ce qu’Emmanuel Macron veut faire des 34 plans

Éco - social

Acome a fait passer les messages de l’industrie à Emmanuel Macron

Éco - social

Valls 2 : Emmanuel Macron remplace Arnaud Montebourg à Bercy

Éco - social

Passation de pouvoir : Montebourg quitte la scène, Macron entre dans la lumière

Emmanuel Macron remplace Arnaud Montebourg à l'Economie

Éco - social

Réactions mitigées après la nomination d’Emmanuel Macron

Éco - social

Gouvernement Valls 2 : arrivée surprise d'Emmanuel Macron au ministère de l'Economie

Equipements électriques

Qui est Acome, la première entreprise visitée par Emmanuel Macron

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER Economie Social et management

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Stage Performance Economique Avant Projet F/H

Safran - 08/11/2022 - Stage - Le Havre

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - OCAPIAT

Fourniture de signalétique et publicité sur lieu de vente

DATE DE REPONSE 16/12/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS