Pour EDF, les diesels de secours du parc nucléaire sont fiables

Dans une note interne d’EDF, les groupes électrogènes d’ultime secours sont jugés en mauvais état. Face à la polémique, l’électricien assure que ces outils sont testés chaque mois avec des taux de démarrage très satisfaisant.


Un moteur diesel d’ultime secours dit "SBO" en cours d'installation à l'EPR de Flamanville - EDF

Le Journal de l’énergie révélait le 11 mars un document interne à EDF portant sur les groupes électrogènes de secours. Selon cette note, aucun diesel du parc nucléaire français n’est dans un état correct, leur état est jugé selon les cas "à surveiller", "dégradé", voire "inacceptable".

Inquiétant quand on sait que ces outils, de la taille d’un bâtiment, sont censés assurer l’approvisionnement en électricité d’une centrale en cas d’accident afin de maintenir le refroidissement des combustibles. C’est l’indisponibilité de ces diesels de secours, noyés par le tsunami, qui a entraîné la catastrophe de Fukushima au Japon.

Du côté de l’électricien, on cherche à calmer les esprits appelant à ne pas lire cette note interne sans recul. A l’occasion d’un déjeuner de la Société Française d’Energie Nucléaire avec quelques journalistes, Dominique Minière, directeur exécutif en charge du parc nucléaire chez EDF, assure que les groupes électrogènes sont surveillés de très près.

L’ASN ne lance pas d’alerte

Chacun est démarré une fois par mois. "Nos diesels sont très disponibles. Leur taux de disponibilité est dix fois supérieur à la moyenne internationale", assure-t-il. Interrogé sur France Info, Philippe Sasseigne, directeur de la production nucléaire d’EDF, explique que le terme "dégradé" recouvre des écarts faibles par rapport à un état "correct" comme un suintement sur un réseau d’huile ou un manque de quelques dizaines de litres sur un réservoir de 90 000 litres.

L’autorité de Sûreté nucléaire (ASN), qui n’a pas pour l’habitude d’être laxiste avec l’électricien national, n’a pas tiré de signal d’alarme sur ce sujet. Mais cette nouvelle affaire est un nouveau couac pour l’entreprise qui connaît un mois de mars agité entre la démission de son directeur financier Thomas Piquemal en désaccord avec la stratégie du groupe, les attaques des voisins européens sur les centrales frontalières ou encore le manque de visibilité donné par le gouvernement sur l’avenir du parc nucléaire.

Ludovic Dupin

Sujets associés

NEWSLETTER Energie et Matières premières

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Energies renouvelables

Capteur solaire - CR 110

KIMO INSTRUMENTS

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

TOLIER FORMEUR P3 H/F

- 21/09/2022 - CDI - PONTOISE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

92 - ONERA

Etudes, fabrication et installation d'une centrale d'air sur le site du Fauga-Mauzac (31)

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS