Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Pour découvrir les secrets de la maturation des alcools, le Japon envoie du whisky dans l'espace

Pierre Monnier , ,

Publié le

La société de distribution d’alcool Suntory s’associe à JAXA, l’agence d’exploration spatiale japonaise pour envoyer des échantillons de whisky dans l’espace. L’objectif est de percer les mystères de la maturation de l’alcool. Les boissons resteront à l’ISS, la station spatiale internationale un an avant de retourner sur Terre pour expertises.

Le meilleur whisky du monde sera du voyage dans l'espace

Non, les astronautes de la Station spatiale internationale ne prendront pas l’apéro. Pourtant, Suntory, la plus vieille société de distribution d’alcool japonaise, va envoyer du whisky dans l’espace. Cet envoi est prévu pour le 16 août 2015 et prend place dans une expérience visant à découvrir les mystères de la maturation de l’alcool. Suntory va collaborer avec la JAXA, l’agence d’exploration spatiale japonaise, pour envoyer au total six échantillons de boissons spiritueuses (obtenues par distillation) à différents âges de maturation, parmi lesquels un Yamazaki Single Malt Sherry Cask 2013, élu meilleur whisky du monde l'année dernière. Des échantillons identiques seront conservés au Japon.

Une série de tests high-tech déjà programmée

Pour mener à bien l’éxpérience, un premier lot redescendra sur Terre en septembre 2016, tandis qu’un second lot restera en orbite au minimum deux ans. Les boissons seront gardées dans le module expérimental japonais "Kibo" au sein de l’ISS. À leur retour sur Terre, les échantillons subiront une batterie de test en trois étapes.

D’abord, leur coefficient de diffusion de substance sera mesuré avec un interféromètre à déphasage. Avec l’aide de l’Institut de science des fluides, cet outil permettra de distinguer les changements des ingrédients des différentes boissons. Ensuite, l’institut de recherche de radiation synchrotron se chargera de passer les échantillons aux rayons X pour connaître sa structure à haute dimension. Et enfin, en utilisant le phénomène de résonance magnétique nucléaire, la fondation Suntory pour les sciences de la vie obtiendra des informations sur la structure moléculaires et les propriétés dynamiques des boissons.

L’ensemble de cette expérience devra démontrer si les caractéristiques terrestres, telle que la gravité, ont un impact sur la maturation des boissons spiritueuses. Avant Suntory, la société anglo-saxonne Ardberg avait déjà envoyé son whisky dans l’espace. Les échantillons avait passé trois ans en orbite. Malgré un retour sur Terre en septembre 2014, aucune donnée n’a été communiquée depuis par la société.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle