Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Pour Dassault, deux fois plus de Rafale que de Falcon dans le carnet de commandes

Olivier James , , ,

Publié le

Le carnet de commandes de Dassault est constitué de deux fois plus de Rafale que de Falcon. Depuis 2016, l’avionneur cumule 15 annulations de commandes pour son Falcon 5X.

Pour Dassault, deux fois plus de Rafale que de Falcon dans le carnet de commandes © Pascal Guittet

Qui aurait pu l’imaginer il y a encore quelques années ? Les commandes de Falcon font aujourd’hui pâle figure face à celles du Rafale : en 2017, le carnet de commandes de Dassault Aviation est constitué de 101 Rafale (dont 31 pour la France et 70 pour l’export) et de 52 avions d’affaires Falcon. Ces résultats commerciaux annoncés lundi 8 janvier par l’avionneur mettent plus que jamais en avant la pertinence du modèle du groupe, assis sur les deux piliers que sont le civil et le militaire.

Alors qu’en 2016, Dassault avait fait état de 12 annulations de commandes de son dernier-né, le Falcon 5X, arguant de difficultés dans la livraison du moteur Silvercrest de la part de Safran, le groupe précise avoir enregistré trois nouvelles annulations de commandes en 2017. Ce programme totalise officiellement 15 annulations, mais Dassault se refuse à fournir le nombre de commandes restantes. Pour l’ensemble de la famille Falcon, Dassault peut s’enorgueillir d’avoir fait mieux qu’en 2016 : 41 Falcon ont été commandés en 2017, contre 33 en 2016.

Un carnet de commandes des Falcon qui s'effrite

Côté livraisons, l’avantage reste malgré côté du côté du civil. Mais Dassault est exactement sur le même niveau qu’en 2016, que ce soit pour les Rafale ou les Falcon. Au total, 49 Falcon ont été livrés en 2017, un niveau supérieur à l’objectif de 45 appareils mais identique à celui de 2016. Le secteur de l’aviation d’affaires demeure convalescent. Pour rappel, l’avionneur avait livré 95 appareils en 2010, pic historique. Dassault grignote son carnet de commandes : ses livraisons sont supérieures à ses commandes. L’avionneur se retrouve côté civil avec en gros une seule année de visibilité.

Pour le Rafale, neuf appareils ont été livrés en 2017, un pour la France et huit pour l’Egypte. En 2016, le groupe en avait livré autant, mais étaient différemment répartis (six pour la France et trois pour l’Egypte). Dès cette année, les cadences de production du Rafale devraient augmenter progressivement pour répondre aux succès des contrats à l’export. Le groupe fournira davantage de détails le 8 mars 2018, date de la présentation de ses résultats annuels complets.

 

Réagir à cet article

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus