Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Pour Dassault Aviation, "il reste encore beaucoup à faire" avant de vendre le Rafale à l'Inde

Elodie Vallerey , , , ,

Publié le , mis à jour le 07/02/2013 À 14H34

[ACTUALISÉ] - En déplacement en Inde pour le salon aéronautique AeroIndia, Eric Trappier, le nouveau PDG de Dassault Aviation, est revenu sur le contrat MRCA qui prévoit l'achat par New Delhi de 126 avions de combat Rafale.

Pour Dassault Aviation, il reste encore beaucoup à faire avant de vendre le Rafale à l'Inde © Dassault Aviation

Eric Trappier est arrivé à Bangalore, sur le salon aéronautique AeroIndia, en terrain conquis depuis l'annonce de négociations exclusives menées entre l'Inde et Dassault Aviation autour du contrat MRCA.

Depuis plus d'un an, l'avionneur français et le ministère de la Défense indien négocient point par point l'achat de 126 avions omnirôles Rafale (avec une option probable pour 63 chasseurs de plus). "L'état d'esprit est très bon, mais il n'est pas question de faire un quelconque cocorico, car il reste encore beaucoup à faire", a commenté le PDG de Dassault Aviation au Monde le 7 février.

Si les différentes déclarations du ministre indien de la Défense A.K. Antony laissaient présager une signature définitive du contrat aux alentours de mars ou avril, soit avant la fin de l'année fiscale indienne, Eric Trapppier a temporisé : cette échéance est "très optimiste", a-t-il confié au Monde. "La livraison et la fabrication de 126 appareils, peut-être plus, nécessitent des accords de licence sur tous les équipements. C'est un contrat qui entraînera 15 à 20 ans de travail avec de gros enjeux tant pour les Français que pour les Indiens".

"L'idéal serait de signer en 2013 (...) ce n'est pas choquant que ça prenne un peu de temps", a-t-il consenti à l'AFP. "En termes d'accords industriels, on a fait plus de la moitié du chemin", a assuré l'ancien directeur général international de Dassault Aviation, le "vendeur en chef" du Rafale pendant des années.

Selon l'AFP, Eric Trappier accompagnera le président François Hollande lors de son voyage officiel en Inde les 14 et 15 février prochains.

Présent au salon Aero India le 7 février, N.A.K Browne, le chef d'état-major de l'armée de l'air indienne, a fait des déclarations allant dans le sens de Dassault : "Le projet est sur de très bons rails. Si tout va bien, nous serons en position de signer le contrat avant la moitié de l'année" (2013), a-t-il confirmé à l'AFP.

"Nous espérons qu'au moins d'ici avril-mai, le Comité de négociations du contrat (CNC) aura terminé son travail pour que (le contrat) puisse aller au ministère des Finances, où il sera examiné avant d'aller au gouvernement pour un accord final", a-t-il précisé.

Une bonne partie du travail du CNC est achevée selon Browne, et les discussions sont en cours entre Dassault Aviation et Hindustan Aeronautics Ltd (HAL), le maître d'oeuvre pour l'assemblage du Rafale en Inde.

Elodie Vallerey

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle