Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Pour contrer le Falcon de Dassault, l'américain Gulfstream dévoile deux nouveaux jets d'affaires

, ,

Publié le , mis à jour le 15/10/2014 À 08H54

Images Le constructeur aéronautique américain Gulfstream (groupe General Dynamics) a dévoilé mardi 14 octobre deux nouveaux jets d'affaires, qui vont venir rivaliser avec les derniers modèles du français Dassault et du canadien Bombardier.

Les nouveaux jets d'affaires de Gulfstream - baptisés G500 et G600 - sont de conception entièrement nouvelle et sont censés proposer des cabines plus spacieuses avec une capacité de transport plus importante et peuvent effectuer de plus longs trajets que leurs prédécesseurs, a indiqué le groupe dans un communiqué.

Des concurrents directs du 8X de Dassault Aviation

Le G600, le plus gros des deux modèles, peut notamment parcourir Los Angeles-Londres sans effectuer d'arrêt. Les deux avions pourront transporter jusqu'à 19 passagers chacun. Ils seront en concurrence directe avec le tri-réacteur 8X proposé par le français Dassault Aviation, capable, selon l'avionneur, de parcourir 12 000 kilomètres sans escale et pouvant transporter jusqu'à 19 passagers dans un luxe de service et de confort. Le canadien Bombardier propose,lui, le Global 6000 aux caractéristiques quasi identiques.

Le G600 et le G500 remplacent respectivement dans la gamme de Gulfstream l'actuel G550, qui réalise des ventes importantes, et leplus petit G450. Le premier vol test du G500 est prévu pour 2015 et l'appareil pourrait recevoir le feu vert des autorités européennes, l'Agence européenne de sécurité aérienne (AESA), et américaines (FAA) en 2017 pour de premières livraisons aux clients en 2018. Quant au G600, le calendrier prévoit un début du programme environ 12 à 18 mois après le G500 pour une entrée en service en 2019, selon le communiqué.

Thales fournisseur des nouveaux programmes de calculateurs

Cette nouvelle famille de jets d'affaires sera propulsée par des réacteurs Pratt & Whitney (United Technologies), préférés à ceux de Rolls-Royce Holdings. Le groupe français Thales va lui doter les nouveaux programmes des calculateurs des commandes de vol dans le but de réduire notamment la consommation de carburant.

Gulfstream avait été racheté par General Dynamics en 1999 pour 4,8 milliards de dollars. Avec Dassault Aviation et Bombardier, c'est l'un des trois grands constructeurs spécialisé dans les avions d'affaires haut de gamme à très long rayon d'action.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle