Pour Continental, il n’y a pas de raison de s’inquiéter pour 2012

A l’occasion de l’ouverture des portes du salon automobile de Francfort, les équipementiers sont aussi présents. A l’instar de Continental qui reste optimiste pour l’avenir du groupe.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Pour Continental, il n’y a pas de raison de s’inquiéter pour 2012

"Nous regardons vers 2012 avec un optimisme mesuré", assure le patron de Continental, Elmar Degenhart présent au salon automobile. Selon lui, il n’y a pas de raison de se faire du souci, ni face à la conjoncture économique, ni face aux prix des matières premières en forte hausse. "Le prix des matières naturelles, comme le caoutchouc a atteint une limite. Nous n'attendons pas de hausse supplémentaire significative des matières premières, ni de baisse significative", estime le groupe.

Le patron de l’équipementier a profité de son intervention pour expliquer que la question des terres rares était un grand défi pour l’industrie automobile. Ces matières premières sont en effet produites quasiment uniquement en Chine et en quantité insuffisante pour subvenir aux besoins des constructeurs d’équipements électroniques.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Continental a confirmé ses objectifs financiers pour l’année à venir avec une croissance d’au moins 10% de ses ventes à 29,5 milliards d’euros et une marge opérationnelle de 10%.

Le groupe allemand doit vendre au constructeur français Renault un moteur électrique pour ses Kangoo et Fluence électriques.


Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS