Pour concurrencer Amazon, Google met le grappin sur BufferBox

Le géant Google de Mountain View entend ainsi se renforcer sur le marché dit "du dernier miles".

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Pour concurrencer Amazon, Google met le grappin sur BufferBox

C’est une des clés de voute de la réussite des opérations d’e-commerce. Le "dernier miles" a beau être la dernière étape - et la plus courte - de la chaîne logistique BtoC, il est souvent le plus complexe à gérer et le plus couteux.

C’est la raison pour laquelle Google aurait déboursé 17 millions de dollars pour s’offrir BufferBox. Il espère ainsi concurrencer le service "Amazon locker delivery". Tous deux se situent sur le même segment, celui des points de livraison de colis dans des casiers sécurisés (lockers), tout comme le service d’Amazon, qui a été étendu à la Silicon Valley cet été.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Contacté par Techcrunch, un porte-parole de Google explique : "(Nous voulons) aider les consommateurs à économiser temps et argent, et nous pensons que l'équipe BufferBox a beaucoup de bonnes idées sur la façon de le faire".

Selon le site internet, Google serait en train de tisser une grosse partie de son business "mobile" à Waterloo (Canada), d'où provient un flux régulier d'ingénieurs. Formés dans l'université locale, ils approvisionnent notamment Apple, Facebook et d'autres entretrises high-tech et startups de la Silicon Valley.

BufferBox devrait mettre à disposition une centaine de casiers dans la région de Toronto et de Hamilton d'ici la fin de l'année prochaine.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS