Pour Christophe Sirugue, les engagements d'Alstom à Belfort sont tenus

PARIS (Reuters) - Les engagements pris début octobre par Alstom pour préserver et diversifier son site de Belfort sont tenus, a jugé lundi le secrétaire d'Etat à l'Industrie, Christophe Sirugue.

Les engagements pris début octobre par Alstom pour préserver et diversifier son site de Belfort sont tenus, a jugé lundi le secrétaire d'Etat à l'Industrie, Christophe Sirugue, après une réunion du comité de suivi associant Etat, direction de l'entreprise, syndicats et élus locaux.

La SNCF confirmera pour sa part dans les semaines à venir une série de commandes permettant de maintenir l'activité de production de ce site, dont la direction d'Alstom avait envisagé le transfert en Alsace, avec 400 emplois en jeu à la clef.

Les investissements promis, notamment pour faire de Belfort le centre de référence européen de la maintenance des motrices du groupe et porter de 50 à 150 le nombre de postes pour cette activité, sont en cours, a dit Christophe Sirugue à la presse.

Alstom y consacrera cinq millions d'euros, dont un million déjà engagé en 2016 pour l'aménagement d'un nouveau bâtiment industriel pour la maintenance des rames TGV et quatre millions en 2017. "L'objectif est d'aller chercher des clients pour faire de la maintenance", a souligné Christophe Sirugue.

Le groupe a également confirmé l'investissement de 30 millions d'euros pour le développement d'une nouvelle gamme de motrices hybrides diesel-électrique, à quoi s'ajoutent huit millions déjà engagés, a déclaré le secrétaire d'Etat. L'Etat contribuera à ce programme à hauteur de 4,4 millions d'euros, a ajouté le secrétaire d'Etat.

Trente millions d'euros seront également engagés à Belfort pour le TGV du futur, dont deux tiers pour l'ingénierie.

Christophe Sirugue a par ailleurs confirmé la commande de 30 trains d'équilibre du territoire (TET), qui sera actée par le conseil d'administration de SNCF-Mobilité le 16 décembre, de même que celle de six TGV pour la liaison Paris-Turin.

Les 15 rames de TGV dont la commande a été promise pour la liaison Bordeaux-Marseille () seront pour leur part actés en janvier par même le conseil d'administration et celle de 20 locomotives de manoeuvre le sera d'ici mars.

Enfin, Alstom développera à Belfort une nouvelle génération de simulateurs de conduite, l'automatisation de la conduite des locomotives et l'hybridation des systèmes de traction, avec des applications potentiels sur des véhicules routiers.

Pour Reuters, Emmanuel Jarry, édité par Yves Clarisse

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 03/10/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - PARIS HABITAT OPH

Refonte du paramétrage et de la donnée du SIRH HR Access

DATE DE REPONSE 11/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS