Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Energie

Pour accueillir la COP22, Marrakech a soigné le décorum

, , , ,

Publié le

La ville ocre ouvre ses portes à la COP22. Environ 20 000 personnes et une quarantaine de chefs d’Etat y participeront. Le royaume marocain a organisé la ville pour être à la hauteur de cet événement mondial qui doit négocier les modalités d’application de l’accord de Paris pour maintenir le réchauffement climatique en dessous de 2 °C. 

Pour accueillir la COP22, Marrakech a soigné le décorum © Anne-Sophie Bellaiche

La nuit venue, l’avenue Mohamed VI, bordée de nombreux hôtels de luxe est un festival de lumière. Son terre-plein central est surplombé de voûtes aériennes en dentelles de Led. Marrakech, inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, s’est mise sur son trente-et-un pour accueillir pendant 15 jours les quelques 20 000 personnes et la quarantaine de chefs d’Etat qui participeront à la COP22. Douze lignes de bus spéciaux sillonnent la ville pour emmener les participants depuis leurs hôtels et les différents points d’attraction de la ville vers le site de Bab Ighli.

C’est là que se tient l’espace de négociation onusien ainsi que les amphithéâtres et halls d’exposition des parties prenantes, ONG, organismes spécialisés en environnement, entreprises et associations. La veille de l’ouverture, les 300 000 m2 et les 55 tentes situées à quelques centaines de mètres du palais royal sont impeccablement montées. Autour du site, des haies verdoyantes et le long des avenues de la ville nouvelle des drapeaux marocains flottent partout sur des hampes. Sécurité oblige, cette première ceinture verte est doublée d’un mur ocre de trois à quatre mètres de haut gardé à intervalle régulier par des policiers. Le site n’est accessible que par deux portes, l’une pour les chefs d’Etat et les délégations officielles, l’autre pour les accrédités de l'événement dont 1500 journalistes.

Place à l'action

Aux alentours de Bab Ighli, on croise des étrangers mais aussi les nombreux marocains qui travaillent sur cette manifestation, vitrine pour le pays. Dimanche 6 novembre, Hassan et Brahim, deux employés qui gèrent la sécurité de l’espace VIP en sortaient pour leur pause déjeuner. "Nous travaillons habituellement pour les aéroports, mais pour la COP22 nous sommes venus de tout le pays, de Rabat, de Fès, moi-même je viens de Kenitra. Nous sommes très fiers de cet événement. Le Maroc est le premier pays qui développe l’énergie solaire", explique Hassan. Une perception un peu exagérée mais qui recouvre une certaine réalité puisque le Maroc, très investi dans les énergies renouvelables, a effectivement lancé un plan pour développer une capacité de production électrique solaire de 2000 MW  à horizon 2020 dont 39 % sont en développement.

L'effort marocain dans les énergies vertes est soutenu par des dons de l’Union Européenne et des prêts de ses différentes banques de développement comme la BEI, l’AFD, la  KfW… Dès dimanche, l’ambassadeur de l’Union Européenne pour le Maroc, Rupert Joy, était déjà d’ailleurs sur le site de Bab Ighli. "L’Europe a fait de gros efforts pour faire aboutir l’accord de Paris. Maintenant il reste à l’appliquer. Il faut une feuille de route pour arriver au 100 Milliards de dollar par an pour aider les pays en développement à  faire face au dérèglement climatique. La Cop22 sera celle de l’action.". Par cette phrase, il relaie parfaitement le mot d’ordre affichée partout sur de grandes bannières dans la ville de Marrakech "Cop22 : Act !". 

A Marrakech, Anne-Sophie Bellaiche

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle