Pour 14,5 milliards d'euros, l'Allemagne n'a que 107 Eurofighter Typhoon au lieu de 180

Avec l'explosion des coûts, Berlin renonce à acquérir la totalité de ses 180 avions de combat Eurofighter Typhoon commandés. Une décision justifiée à l'aune d'un budget global de 14,5 milliards d'euros déjà atteint avec l'exploitation de seulement 107 appareils. Mais Airbus Group, actionnaire majoritaire du consortium européen Eurofighter, pourrait lui réclamer une imposante compensation.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Pour 14,5 milliards d'euros, l'Allemagne n'a que 107 Eurofighter Typhoon au lieu de 180

Berlin réduit à son tour la voilure sur le programme Eurofighter. Après la Grande-Bretagne et l'Italie il y a quelques années, l'Allemagne a décidé d'annuler une partie de sa commande d'avions de combat Typhoon, selon le quotidien économique allemand Handelsblatt qui cite le secrétaire d'Etat allemand en charge de l'Armement aujourd'hui débarqué.

37 exemplaires du chasseur multirôle européen sont ainsi annulés de la tranche 3B du programme Eurofighter, sur les 180 appareils initialement commandés pour la Luftwaffe. Avec, à la clé, une économie annoncée de 3,5 milliards d'euros pour l'Etat allemand.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

le budget initial de 14,5 milliards d'euros déjà atteint

Au fil des années, les budgets de l'Allemagne pour les programmes d'armement n'ont cessé de baisser, et les coûts d'acquisition des 180 Typhoon d'augmenter. A tel point qu'avec les 107 chasseurs aujourd'hui exploités par l'armée allemande, le budget initial de 14,5 milliards d'euros est déjà atteint. Et pour acquérir les 143 avions de combat qu'il s'est finalement fixé comme objectif fin 2013, Berlin devra débourser 16,8 milliards d'euros au total. Impossible de dire combien auraient alors coûté les 180 appareils espérés...

Depuis le lancement du programme Typhoon par la Grande-Bretagne, l'Allemagne, l'Espagne et l'Italie à la fin des années 1990, les coûts explosent. En 2011, la Grande-Bretagne a la première annulé une partie de sa commande, passant de 232 à 160 exemplaires. Un rapport du National Audit Office britannique (l'équivalent de notre Cour des comptes) avait pointé du doigt, à l'époque, une augmentation de 75% du coût unitaire de chaque avion.

Près d'un milliard d'euros de compensations possibles

Le gouvernement allemand a-t-il choisi la bonne option en revoyant sa commande à la baisse ? Lors de son audition devant la commission de la défense en décembre dernier, l'ancien secrétaire d'Etat en charge de l'Armement a consenti une compensation de 54 millions d'euros à destination du motoriste du Typhoon, MTU Aero Engines.

Mais c'est sans compter les rumeurs sur les 800 à 900 millions d'euros qu'Airbus Group, l'actionnaire majoritaire du consortium Eurofighter, pourrait réclamer à Berlin en compensation de cette annulation. "L'Eurofighter a fait l'objet d'accords. Et ces accords nous autorisent à réclamer des compensations en cas de réduction du nombre d'exemplaires prévu contractuellement", a déclaré un porte-parole d'Airbus Defence & Space à l'AFP.

De quoi peser un peu plus sur une ardoise allemande déjà bien remplie.

Elodie Vallerey

Partager

NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS