Poudres : les promesses du « broyage électrique »

Partager

Des chercheurs australiens proposent une méthode de broyage de matériaux « assistée par décharge électrique », qui permet de mieux contrôler le processus et ouvre de nouvelles voies de fabrication.

Divers systèmes de broyage mécanique, comme par exemple des billes métalliques dans un tambour en rotation, sont utilisés couramment pour préparer de fines poudres céramiques et métalliques. Or, durant le broyage du matériau en particules ont lieu des réactions complexes solide-solide, solide-liquide, et solide-gaz. Des réactions dont dépendent la composition, la structure cristalline et la taille des particules de poudres obtenues.

Selon les chercheurs de l'université de Wollongong, l'application d'impulsions électriques haute tension pendant le broyage, non seulement accélère le processus de réduction en poudre, mais permet aussi d'obtenir de nouvelles phases cristallines (lire un résumé de leur article dans Nature ).

Citant les applications possibles de leur procédé, les australiens soulignent que la manipulation de poudres ultra-fines, très réactives (en particulier à l'oxydation), est souvent difficile. Un broyage assisté par décharge électrique permettrait d'obtenir des poudres comportant des phases cristallines plus stables.

Thierry LUCAS

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS