Potash Corp rejette l'offre hostile de BHP Billiton

LONDRES (Reuters) - Le groupe canadien Potash Corp of Saskatchewan a annoncé mardi le rejet par son conseil d'administration de l'offre de rachat non sollicitée de BHP Billiton de 38,6 milliards de dollars (30 milliards d'euros), qu'il juge "extrêmement insuffisante", et a adopté un régime de droits des actionnaires.

Partager

BHP, qui avait dit en juin se concentrer sur le développement de projets dans la potasse au Canada, a offert le 13 août dernier de racheter Potash Corp pour 130 dollars par action en espèces, ce qui représente une prime de 16% par rapport au cours de clôture lundi de la valeur à 112,15 dollars à la Bourse de New York.

Le Financial Times, qui publie une copie de la lettre du 13 août envoyée par BHP à Potash Corp, rapporte mardi que le groupe minier estimait qu'à ce prix, son offre constituait une "valeur sûre" pour les actionnaires de l'entreprise canadienne.

La proposition du géant minier a toutefois été jugée comme sous-évaluant considérablement Potash Corp, dont le nombre d'actions en circulation s'élevait à 296,6 millions le 11 août, a déclaré le président du groupe canadien, Dallas Howe.

Il n'est pas dans le meilleur intérêt des actionnaires de Potash Corp de discuter avec BHP, a en outre estimé le premier producteur mondial de potasse.

Potash Corp a dit que son conseil d'administration avait autorisé la mise en place d'un régime de droits des actionnaires reposant sur l'émission d'un droit d'acquisition de titre pour chaque action ordinaire détenue à la clôture du 16 août.

Le seuil de déclenchement des droits a été fixé à 20%.

"Nous estimons que le calendrier de votre proposition est très opportuniste étant donné que, entre autres choses, le secteur en est encore au début de son redressement", a déclaré Dallas Howe.

"La demande mondiale pour les produits alimentaires est régulièrement en hausse, ce qui crée un environnement d'exploitation attrayant pour l'ensemble du secteur des engrais et, avec notre position de leader, Potash Corp est particulièrement bien placé pour en profiter", a déclaré le directeur général de Potash, Bill Doyle.

Dans les premiers échanges, Potash Corp prenait près de 27% à New York, à 142,14 dollars, tandis qu'au même moment BHP perdait 2,57%, à 1.912 pence à Londres.

Quentin Webb et Victoria Howley à Londres avec Bhaswati Mukhopadhyay à Bangalore, Alexandre Boksenbaum-Granier pour le service français, édité par Nicolas Delame

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS