Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Ports français : le Big Bang ?

Publié le

Depuis toujours la France a un problème avec la mer. Cela ne s'est pas arrangé depuis vingt ans. Le trafic maritime n'a cessé de s'éroder, passant de 18 à 14 % du marché européen. C'est à cela que s'attaque François Fillon en lançant la réforme des ports autonomes. Les problèmes sont connus : instabilité sociale, manque de productivité, investissement longtemps insuffisant. Un constat qui conduit les chargeurs à préférer les ports du Nord plutôt que Le Havre, l'Italie plutôt que Marseille. Les ports ont compris le danger et multiplié les investissements. Reste l'essentiel : gagner en efficacité. Cela suppose - c'est déjà le cas pour les dockers - de confier au privé le personnel de manutention et les grutiers. Séparant ainsi gestion des infrastructures et exploitation. La grève à Fos l'an dernier portait sur ce point. L'exploitant - GdF - avait dû s'incliner devant le CGT. Le Premier ministre fera-t-il mieux ?

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle