Porsche / Volkswagen : un rachat sans fin

Le rachat de Porsche par Volkswagen pourra-t-il être bouclé en 2011 ? C’est toute la question que posent les nouveaux bouleversements du dossier.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Porsche / Volkswagen : un rachat sans fin

Péripéties judiciaires, procédures fiscales et légales de fusion et autres formalités pourraient retarder le rachat du constructeur de voitures de luxe Porsche par le géant allemand Volkswagen. Une affaire à faire perdre la tête. Dans un premier temps, Porsche voulait racheter son homologue Volkswagen, s’endettant massivement. Mais son plan a échoué, et c’est Volkswagen qui a manifesté son intérêt pour le constructeur de voitures de luxe. Le groupe a donc racheté 49,9% des activités automobiles de Porsche.

Mais ce dernier avait révélé en octobre 2008 qu’il possédait 75% du capital de Volkswagen entraînant une hausse du cours de l’action de ce dernier et de lourdes pertes pour ceux qui tablaient sur une baisse du cours. Certains actionnaires avaient été dans l’obligation de déboucler des positions en catastrophe lorsque le cours avait atteint. A l’instar d’une trentaine de fonds spéculatifs américains, détenteurs d’actions Volkswagen, contestent. Ils accusent Porsche d’avoir manipulé le cours de Volkswagen durant cette période, en cachant son désir de racheter Volkswagen et lui réclament donc deux milliards de dollars. La procédure de recevabilité des plaintes des fonds est en cours, mais d’ores et déjà, Porsche a fait savoir qu’il les considérait infondées.

A cette saga s’ajoute une affaire fiscale en Allemagne. Le statut d’exonération fiscale à accorder aux bénéfices sur des opérations su options de Porsche est au cœur des discussions avec les autorités allemandes, car les exigences liées à la structure de Porsche se traduiraient par une imposition plus élevée en cas de fusion avec Volkswagen.

Pour autant, Martin Winterkorn, patron des deux groupes, a assuré que le principe du rachat n’était pas remis en question. « Permettez-moi de le dire clairement : le groupe automobile intégré se fera », a-t-il commenté. L’objectif de Volkswagen étant de faire de son groupe le leader mondial, devant le japonais Toyota.


VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS