Le premier actionnaire de Volkswagen visé par une plainte dans le cadre du dieselgate

Porsche SE, premier actionnaire du constructeur Volkswagen, risque des poursuites judiciaires aux États-Unis pour des soupçons d'émissions polluantes de ses véhicules diesel.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le premier actionnaire de Volkswagen visé par une plainte dans le cadre du dieselgate
Porsche SE, premier actionnaire du constructeur Volkswagen, risque des poursuites judiciaires aux États-Unis pour des soupçons d'émissions polluantes de ses véhicules diesel. /Photo d'archives/REUTERS/Benoit Tessier

L'affaire du dieslgate rebondit aux Etats-Unis. Une plainte a été déposée auprès de la Cour suprême de l'État de New York en avril 2021. Elle vise Porsche SE (holding des familles Porsche-Piëch, premier actionnaire de Volkswagen) ainsi que d'anciens membres du directoire et du conseil de surveillance de Volkswagen, a indiqué le groupe allemand, ce 10 août.

Porsche SE, qui détient 31,4% du capital de Volkswagen, n'a pas identifié les plaignants et ni détaillé ou quantifié les éventuelles réclamations, précisant que l'action en justice n'avait pas encore été engagée. "Les plaignants prétendent être des actionnaires de Volkswagen AG et font valoir dans leur action de prétendues réclamations de Volkswagen AG au nom de Volkswagen AG", a déclaré Porsche SE.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Cette action en justice s'inscrit dans la saga du "dieselgate" depuis que Volkswagen a reconnu en septembre 2015 avoir eu recours à un logiciel minorant les résultats des tests d'émissions polluantes de ses véhicules diesel. Ce scandale a coûté au constructeur allemand plus de 32 milliards d'euros en amendes, remises en état des véhicules et frais de justice.

Volkswagen et Porsche SE risquent déjà 4,1 milliards d'euros de réclamations d'actionnaires en lien avec le scandale du "dieselgate".

En juillet, les actionnaires de Volkswagen ont approuvé un accord visant à mettre fin aux poursuites engagées contre quatre anciens dirigeants, dont l'ancien président du directoire Martin Winterkorn.

Avec Reuters (Christoph Steitz, Jan Schwartz et Ilona Wissenbach, version française Laetitia Volga, édité par Nicolas Delame)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS