Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Pomona vend ses salades à LSDH

, ,

Publié le

Les Crudettes, filiale du distributeur Pomona spécialisée dans les salades, est reprise par la Laiterie de Saint-Denis-de-l’Hôtel. LSDH compte 1 500 salariés.

Pomona vend ses salades à LSDH © Les Crudettes

Le groupe Pomona a cédé son activité salades Les Crudettes (76 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2012, 520 salariés) à la Laiterie Saint-Denis-de-l'Hôtel (LSDH) le 27 novembre. Le montant de la transaction n'est pas été dévoilé.

Les Crudettes est un spécialiste de l'emballage de salades fondé en 1984. Depuis 2004, l'entreprise s'est diversifiée vers des préparations à base de fruits et légumes crus, comme des salades repas, des "crud’wich" ou encore des fruits découpés à croquer. L'entreprise s'appuie sur deux usines, à Châteauneuf-sur-Loire (Loiret) avec 280 personnes, près du siège de LSDH, et à Cabannes (Bouches-du-Rhône) avec 200 salariés, pour emballer et distribuer plus de 20 000 tonnes de salades par an.

Dirigée par un PDG très apprécié, Emmanuel Vasseneix, l'entreprise LSDH entame une diversification hors de l'embouteillage des liquides avec cette acquisition, après celles de Jus de Fruits d'Alsace (JFA) en 2008, et des boissons gazeuses L'Abeille en 2009. Avant l'intégration de la filiale de Pomona, LSDH constitue un ensemble de 1 000 salariés et 600 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2012. "Comme pour JFA et L'Abeille, l'entreprise Les Crudettes conservera une autonomie de fonctionnement", précise Emmanuel Vasseneix.

Cette opération illustre aussi le recentrage de Pomona vers la distribution livrée, au détriment de la production. "Cette cession est favorable à notre filiale, qui rejoint un industriel reconnu", indique Philippe Barbier, président du directoire de Pomona, une société contrôlée par la famille d'Hugues Dewavrin. Le leader français de la distribution auprès des professionnels de la restauration et des commerces spécialisés (2,836 milliard d'euros de chiffre d'affaires en 2012, 9 000 salariés) a repris fin octobre à la barre du tribunal de commerce de Créteil (Val-de-Marne) l'un des concurrents en difficulté, Européenne Food.

Stéphane frachet

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle