Pomona vend ses salades à LSDH

Les Crudettes, filiale du distributeur Pomona spécialisée dans les salades, est reprise par la Laiterie de Saint-Denis-de-l’Hôtel. LSDH compte 1 500 salariés.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Pomona vend ses salades à LSDH

Le groupe Pomona a cédé son activité salades Les Crudettes (76 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2012, 520 salariés) à la Laiterie Saint-Denis-de-l'Hôtel (LSDH) le 27 novembre. Le montant de la transaction n'est pas été dévoilé.

Les Crudettes est un spécialiste de l'emballage de salades fondé en 1984. Depuis 2004, l'entreprise s'est diversifiée vers des préparations à base de fruits et légumes crus, comme des salades repas, des "crud’wich" ou encore des fruits découpés à croquer. L'entreprise s'appuie sur deux usines, à Châteauneuf-sur-Loire (Loiret) avec 280 personnes, près du siège de LSDH, et à Cabannes (Bouches-du-Rhône) avec 200 salariés, pour emballer et distribuer plus de 20 000 tonnes de salades par an.

Dirigée par un PDG très apprécié, Emmanuel Vasseneix, l'entreprise LSDH entame une diversification hors de l'embouteillage des liquides avec cette acquisition, après celles de Jus de Fruits d'Alsace (JFA) en 2008, et des boissons gazeuses L'Abeille en 2009. Avant l'intégration de la filiale de Pomona, LSDH constitue un ensemble de 1 000 salariés et 600 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2012. "Comme pour JFA et L'Abeille, l'entreprise Les Crudettes conservera une autonomie de fonctionnement", précise Emmanuel Vasseneix.

Cette opération illustre aussi le recentrage de Pomona vers la distribution livrée, au détriment de la production. "Cette cession est favorable à notre filiale, qui rejoint un industriel reconnu", indique Philippe Barbier, président du directoire de Pomona, une société contrôlée par la famille d'Hugues Dewavrin. Le leader français de la distribution auprès des professionnels de la restauration et des commerces spécialisés (2,836 milliard d'euros de chiffre d'affaires en 2012, 9 000 salariés) a repris fin octobre à la barre du tribunal de commerce de Créteil (Val-de-Marne) l'un des concurrents en difficulté, Européenne Food.

Stéphane frachet

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS