Environnement

[Pollution] Des navettes autonomes testées pour franchir un pont de Paris

,

Publié le

La RATP va tester pendant trois mois le fonctionnement d’une navette autonome et électrique sur un trajet empruntant le pont Charles de Gaulle à Paris.

[Pollution] Des navettes autonomes testées pour franchir un pont de Paris © RATP

La RATP a donné, le lundi 23 janvier 2017, le coup d’envoi d’une période d’expérimentation d’une navette électrique autonome sur le pont Charles de Gaulle qui franchit la Seine dans le douzième arrondissement de Paris.

"Cette expérimentation qui doit durer jusqu’au 7 avril doit permettre de mesurer les performances de ces navettes, de tester leur fiabilité et leur sûreté de fonctionnement mais aussi de voir comment réagissent les usagers", a souligné Elizabeth Borne, président de la RATP, lors de la présentation, lundi après-midi, de cette opération menée en partenariat avec la mairie de Paris et le Syndicat des transports d’Île-de-France (Stif).

Gratuit, ce service fonctionnera sept jours sur sept de 14 heures à 20 heures. Pour rassurer les utilisateurs, un agent de la RATP sera à bord de ce nouveau moyen de transport entièrement automatique.

Lidar et GPS

Conçue par la société toulousaine Easy Mile et construit par Ligier, la navette, baptisée EZ 10, peut transporter six personnes assises et autant de passagers debout. Circulant à moins de dix kilomètres/heure, elle parcourt les 200 mètres du pont Charles de Gaulle en une centaine de secondes avec en ligne de mire, d’un côté, la tour de l’horloge de la Gare de Lyon, et, de l’autre, les bâtiments de la gare d’Austerlitz. Un véhicule circule dans chaque sens sur une voie réservée aux bus et aux taxis. Pour que les deux navettes puissent se croiser une aire élargie a été aménagée à mi-parcours en empiétant sur la chaussée dédiée au trafic courant.

"Pour fonctionner, le véhicule est équipé d’un système de géolocalisation basé sur un Lidar installé sur le toit et un GPS", a expliqué Gilbert Gagnaire, PDG de la PME Easy Mile. Un système de capteurs contenus à l’intérieur de renflements situés aux quatre coins du bas de la caisse assure une détection à 360° des obstacles et permettent à la navette d'adapter sa vitesse et son comportement.
La recharge de batteries reste manuelle comme pour une voiture électrique. Pour l’effectuer un poste a été installé à chaque extrémité du pont. "Avec une météo comme celle d’aujourd’hui, le véhicule peut fonctionner dix à onze heures. En plein été, avec la climatisation à fond, il faut diviser par deux. La climatisation consomme autant que tout le reste", poursuit Gilbert Gagnaire.

D’autres expérimentations suivront

La RATP a acquis deux navettes auprès de la société Easy Mile mais n’en a pas commandé d’autres pour le moment, selon Frédéric Dupouy, responsable véhicule autonome à la RATP. Après Paris, elles seront utilisées pour une expérimentation conduite en partenariat avec le CEA sur le site Centre d’études nucléaires de Saclay (Essonne) et cela dans le cadre d’un projet financé par des fonds européens. Une étude de faisabilité est également en cours pour tester cette solution de mobilité entre le château de Vincennes et le Parc Floral de Vincennes (Val-de-Marne).

"On est vraiment à l’étape de l’expérimentation. Nous devons notamment étudier comment superviser une flotte de véhicules autonomes, comment l’intégrer à notre système de régulation des autobus, comment l’intégrer au système d’information des voyageurs", a, encore, confié Frédéric Dupouy.

"La RATP souhaite être présente sur l’ensemble de la chaîne de déplacement, afin d’encourager l’utilisation des transports publics. Le programme d’expérimentation sur le véhicule autonome fait partie de cette réflexion", a rappelé Elizabeth Borne.

Patrick Désavie en Île-de-France

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte