Pollutec Innovation Awards 2021 : trois technos de l’économie circulaire qui sortent du lot

Le salon Pollutec, qui se tient du 12 au 15 octobre à Lyon, a décerné lors de sa première journée ses Innovations Awards qui récompensent des sociétés innovantes dans le domaine de l’environnement. Trois technologies dédiées à l’économie circulaire ont été récompensés. Une quatrième innovation dans le domaine de l’hydrogène a reçu le prix du jury.

Partager
Pollutec Innovation Awards 2021 : trois technos de l’économie circulaire qui sortent du lot
L'édition 2021 des Pollutec Innovation Awards a pu se tenir physiquement, le 12 octobre sur le salon Pollutec

Récupérer, recycler, réutiliser. Les Pollutec Innovation Awards, qui récompensent chaque année des entreprises françaises et internationales innovantes dans le domaine de l’environnement, on été décernés à trois sociétés spécialisées dans la récupération et le recyclage de matériaux le 12 octobre à Lyon, lors de la première journée du salon Pollutec, qui se tient du 12 au 15 octobre. Une quatrième entreprise tournée vers la production d’hydrogène in situ a quant à elle reçu un prix spécial du jury.

Ces jeunes pousses se sont distinguées parmi 170 candidatures qui ont été épluchés par un jury d’experts. Une première sélection de 20 finalistes avait été arrêtée début octobre. Les sociétés ont pu présenter une à une leur technologie au jury, avant la sélection des lauréats.

La récupération des métaux dans les DEEE

Première société à recevoir son trophée, la société WEEEcycling basée en Seine-Maritime a mis au point un procédé de démantèlement et de traitement des déchets des équipements électriques et électroniques (DEEE). Grâce à des traitements thermiques et chimiques, elle peut ainsi récupérer divers métaux et les purifier.

WEEE Cycling utilise plusieurs types de four pour soumettre les déchets solides à plusieurs étapes d’oxydoréduction thermique. Il se forme ainsi un alliage de métaux, séparé des impuretés. Diverses techniques de chimie séparative complètent cette étape pour extraire les métaux séparément et les purifier selon les spécifications requises. Dans le cadre des Awards, la société a été récompensée pour son procédé de récupération du cuivre.

Des plastiques régénérés haute performance

De son côté, l’entreprise Cycl-Add, dans l’Ain, utilise des déchets plastiques souillés ou issus de l’industrie pour reformuler des matières plastiques recyclées pouvant être mélangées avec des polyoléfines vierges. Ces plastiques servent de « boosters » de performance selon Cycl-Add, permettant de renforcer les propriétés mécaniques et la résistance aux UV des pièces, tout en réduisant l’impact carbone de leur production.

Ces formulations sont constituées d’un mélange d’époxy et de polyesters recyclés, pouvant être rajoutés aux granulés vierges avant l’injection. L’utilisation de 1 tonne de « booster » permettrait d’éviter l'émission de 218 kg d’équivalent CO2 selon l’entreprise.

Une mine dans les eaux industrielles

La société Italienne Circular Materials a reçu un trophée pour sa technologie de récupération des métaux dans les eaux usées industrielles. Elle utilise pour cela une technologie basée sur l’eau supercritique. L’entreprise revendique de pouvoir récupérer 98% des métaux dissous par précipitation. Le procédé ne nécessite que de l’eau et de l’électrique, ne génère pas de boue, et peu de métaux lourds subsistent après traitement.

Prix du jury : la production d’hydrogène in situ

Enfin un prix spécial du jury a été décerné à Sakowin, un spécialiste de la production d’hydrogène à partir de Méthane (CH4). La solution est basée sur la décomposition sans oxygène du CH4 au moyen d’un plasma à basse énergie, selon un procédé appelé Plasmolyse. Selon Sakowin, ce procédé ne produit pas de CO2, car il décompose chimiquement la molécule du méthane directement en hydrogène gazeux et en carbone solide, deux produits très utilisés par l’industrie.

Facilement déployable, la technologie peut être placée près d’une source de biométhane ou de gaz naturel, pour produire de l’hydrogène in situ et à bas coûts. Le carbone peut quant à lui être utilisé pour fabriquer des pneus, des batteries, des plastiques, ou encore des adhésifs de haute performance.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Inspecteur Equipements sous pression en service (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 10/06/2022 - CDI - Saint-Herblain

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

59 - Lambersart

Externalisation de la paie des agents et des élus de la Commune et du CCAS de Lambersart

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS