Polémique sur fond de campagne

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Assez de moyens mais manque d'efficacité : la recherche publique s'invite dans la campagne présidentielle après deux rapports sévères de l'inspection générale des Finances et de celle de l'Education nationale. François Goulard s'inscrit en faux. Normal pour le ministre en charge de la Recherche. Nicolas Sarkozy, lui est plus prudent. « Tout n'est pas qu'une question de crédits, il y a des problèmes d'organisation. » Le candidat UMP n'en promet pas moins « un effort historique » additionnel de 4 milliards d'euros à l'horizon 2012. A défaut de diagnostic partagé, la recherche aura au moins trouvé des crédits.
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte