Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Poitou-Charentes Quelle cohésion sans french tech ?

, ,

Publié le

Poitou-Charentes Quelle cohésion sans french tech ?
Les lunettes de Polm rapprochent opérateurs sur le terrain et experts.

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Candidate à la dernière vague de labellisation des métropoles french tech en juin dernier, la région Poitou-Charentes n’a pas été retenue. Cet échec pourrait laisser les différentes initiatives territoriales prendre leur indépendance. Au fil des années, divers projets dédiés au numérique ont émergé, à l’instar de Niort Numeric dans les Deux-Sèvres, de Digital Bay à La Rochelle (Charente-Maritime), et de Magelis à Angoulême (Charente). L’ensemble manque toutefois de véritable cohésion. Le conseil régional a récemment mis en place un pôle de compétitivité design, image et numérique pour structurer la filière.

Polm, lunettes pour téléportation d’expertise

Fondé en 2010 à Angoulême (Charente), Polm Studio a acquis une notoriété internationale avec son jeu vidéo Hasta La Muerte, commercialisé exclusivement sur les réseaux internationaux de distribution digitale. Forte de son expérience, l’entreprise s’attaque désormais à un nouveau marché, celui des lunettes connectées, équipées de son logiciel de télédiagnostic par vidéo. Avec la téléportation d’expertise, finis les arrêts de production prolongés en attendant la venue d’un expert pour réparer. À distance, celui-ci pourra guider un opérateur qui suivra ses recommandations afin de réaliser les opérations nécessaires en toute liberté, les lunettes laissant les mains libres. Les interventions médicales dans les lieux reculés sont aussi concernées.

Blue Yeti, interactivité culturelle

Experte en informatique musicale et en interaction homme-machine, l’équipe de Blue Yeti, implantée en Charente-Maritime, conçoit et développe des dispositifs interactifs visuels et sonores dédiés à des usages culturels, éducatifs et artistiques. La PME collabore avec des scénographes, enseignants, musées, centres scientifiques, collectivités, laboratoires de recherche, artistes…

Tecdron, des robots et des hommes

Utiliser un robot dans des situations difficiles plutôt que mettre en danger des vies humaines, c’est l’une des filières de développement de l’entreprise Tecdron, lancée en 2013 en Charente-Maritime. Conçus sur mesure selon un cahier des charges quelques fois contraignant, surtout quand il s’agit d’une commande d’Airbus, les robots explorateurs Tecdron sont pilotés à distance et tout terrain. La société dispose aussi de ses propres produits équipés d’une pince pour attraper des objets, dédiés notamment au transport de matériel ou à l’assistance technique.

Sensix et ses capteurs intelligents

La société poitevine Sensix conçoit des instruments de mesure de haute précision, des capteurs, des plates-formes de force, destinés à la biomécanique et au biomédical. Elle a par exemple réalisé un capteur capable de mesurer la force et la dextérité d’une personne victime d’un accident cérébral. Ces solutions d’évaluation musculaire peuvent aussi être utiles aux sportifs de haut niveau.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle