Rejoignez Assystem et accompagnez les plus grands projets de l’ingénierie mondiale !

Contenu proposé par ASSYSTEM

[PODCAST] Rencontre avec Alexis Turcan, ingénieur Assystem : "Je voulais apprendre vite"

Publié le

Dans ce podcast, nous vous proposons de découvrir le parcours d'Alexis Turcan, 28 ans, ingénieur responsable Préparation Bâtiment Réacteur sur le chantier de Flamanville.

[PODCAST] Rencontre avec Alexis Turcan, ingénieur Assystem : "Je voulais apprendre vite"

Pourquoi a-t-il fait le choix d'une carrière dans l'univers du nucléaire ? Comment s'investit-il dans la vie de son entreprise, notamment au travers de son engagement en tant que formateur interne ? Pourquoi avoir choisi de déménager en Normandie ?

Une trajectoire professionnelle et personnelle emblématique des parcours de carrière chez Assystem, à découvrir.


La retranscription du podcast « Rencontre avec Alexis Durcan, ingénieur Assystem : "Je voulais apprendre vite" » est disponible ci-dessous. 
 
Avertissement au lecteur : la retranscription proposée ici reprend librement les propos tenus par les protagonistes.
Cette retranscription est validée par Assystem
 
Carrière 
 
- Pourquoi avoir choisi de t'orienter vers le secteur du nucléaire ?
Une fascination depuis le lycée, qui s’est confirmée pendant les études supérieures 
 
- Quel est le sens que tu trouves dans tes activités dans cette filière ?
D’abord mon intérêt pour la filière nucléaire française, l’indépendance énergétique, le niveau de vie associé à l’abondance électrique. 
Ensuite mon intérêt pour l’écologie : l’énergie décarbonée, la production française, pilotable et abondante dans notre Pays. 
 
- Qu'est-ce que tu espérais en entrant chez Assystem ? Est-ce que tes souhaits de parcours professionnels ont pu être exaucés ?  
Je voulais apprendre vite, voir l’impact de mes actions et répondre aux besoins de nos clients. 
OUI, mes souhaits ont été exaucés : mon premier poste en tant qu’ingénieur d’études m’a permis d’accéder à des missions variées avec beaucoup d’enjeux :  
D’abord j’ai appris à rédiger des notes d’études pour apprendre la rigueur documentaire, puis des sujets liés à des phases d’avant-projet : comment améliorer le simulateur de tel type de centrale pour EDF, ou comment concevoir un système automatique de caractérisation de fûts de déchets pour le CEA. 
Puis j’ai accédé à une mobilité avec un changement de métier, de région et d’environnement pro : sur site ce n’est pas pareil qu’en bureau d’études. Et c’est passionnant ! 
Pour faire tout ça j’ai été accompagné par :  
Le recrutement qui a identifié mes souhaits  dès mes entretiens d’embauche 
Par mon management qui, après que j’ai fait mes preuves, m’a proposé des missions qui me poussaient à m’améliorer et testaient mes capacités d’adaptation 
Par les RH et plus particulièrement par le service mobilité qui a trouvé un lieu, une mission, et qui m’a grandement aidé à mettre en œuvre ces changements de poste et de localisation géographique. 
 
Vie professionnelle 
 
- Pourquoi avoir choisi de faire une mobilité géographique ? 
Personnellement je voulais changer de région et découvrir la France 
Professionnellement je voulais me rapprocher des vrais enjeux, être plus au cœur de la machine, être encore plus utile.
 
- Aujourd'hui raconte-nous ton travail !  
Je travaille au sein du chantier démarrage FA3, à la Direction Achèvement et Essais. 
Je suis dans l'équipe projet qui a la responsabilité d'achever les derniers travaux et essais de la partie Bâtiment Réacteur de l'installation nucléaire : identifier le besoin des différentes entités intervenantes (vanne, gros équipements, finitions, essais,...), organiser ces activités en gérant la coactivité, faire respecter le planning, construire les séquences dimensionnantes d'enchainement entre travaux, essais, mise en exploitation. Equipe gérée par EDF avec marge de manœuvre donc mission responsabilisante et passionnante. 
 
- Qu'est ce qui est le plus challengeant au quotidien ? 
Le contexte est difficile, le chantier et l’organisation sont denses. Cela donne envie d'aller au bout du projet: de démarrer en toute sécurité, en toute sureté, et le plus rapidement possible. Quand on est au cœur du projet au centre, il y a beaucoup d’interlocuteurs et d’échanges. 
Notre matière de travail à nous c'est l'information. Ce qui est difficile c’est de se poser et répondre constamment aux questions : quoi retenir, quoi prioriser, quoi transmettre, à qui, quand faire cette activité ? Lorsque j’étais nouveau sur le poste je devais prendre mes marques. 
 
- Parle-moi de la raison qui te conduit à t'engager notamment sur des aspects de formation chez Assystem ? 
Mon envie de transmettre, de prouver que tout le monde peut le faire, de progresser moi aussi, et enfin, de participer à la construction de liens toujours plus forts entre enseignement et industrie.  
Et en plus de ça, ça me permets de sortir de ma zone de confort et de me rendre compte que chez Assystem, il n’y a pas que les opérationnels qui travaillent sur des projets passionnants avec une superbe ambiance ! 
  
Vie personnelle 
 
- Tu as découvert, en arrivant ici, une nouvelle région, la Normandie, et plus précisément le Cotentin, qu'est-ce qu'elle t'apporte à toi et ta famille, cette région ?
La sérénité, le calme et profiter du temps 
 
- Et ta famille dans tout ça ? Content de cette mobilité ?
Oui, ma compagne a grandi à la campagne donc elle a retrouvé l’ambiance et le bon vivre. Pour le reste de la famille, qui ne connaissait pas la région, c’est maintenant un lieu de vacances privilégié
 
 - Quel(s) conseil(s) donnerais-tu à un ingénieur qui hésiterait encore à réaliser une mobilité ?
S’il hésite, c'est que c'est déjà trop tard : il faut se lancer :)!  Surtout dans une région pareille avec un bassin d'emploi aussi dynamique et une qualité de vie aussi bonne. 
 
- Qu'est-ce que je peux te souhaiter pour la suite ? 
Que l'on réussisse enfin, après tous ces efforts collectifs à démarrer l'EPR. Et en dehors de cela, continuer à m'épanouir dans ma vie professionnelle  chez Assystem et, comme tout le monde, construire ma vie personnelle avec mes proches que salue ! 
 

SUR LE MÊME SUJET

Marie Buffat, d’Ingénieure projet à responsable d’activité

Marie Buffat, d’Ingénieure projet à responsable d’activité

Laura Bertolo, une ingénieure au cœur du nucléaire

Laura Bertolo, une ingénieure au cœur du nucléaire

Assystem recrute plus de 2000 salariés chaque année

Assystem recrute plus de 2000 salariés chaque année

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte

Vous recherchez les futurs talents de l’industrie ?

Faites-le savoir !

Découvrez ILS RECRUTENT DES TALENTS, le premier dispositif qui valorise votre marque employeur pour recruter vos talents de demain

JE SOUHAITE VALORISER
MA MARQUE EMPLOYEUR