Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Plysorol : autorisation de reprise des forêts gabonaises en vue pour le repreneur

, , ,

Publié le

Social

Plysorol : autorisation de reprise des forêts gabonaises en vue pour le repreneur

Repreneur du fabricant de contreplaqués Plysorol Europe SAS en octobre dernier, le groupe libanais John Bitar & Co a reçu l’autorisation de la Cour d’appel de Libreville au Gabon de convoquer des assemblées des deux filiales que compte Plysorol Europe SAS dans ce pays.

Ces deux assemblées devraient entériner, avec l’aval du ministère gabonais des forêts, le passage de ces deux sociétés, Leroy-Gabon (600 000 hectares de bois Okoumé), et Pogab (usine de production associée à cette forêt), dans le giron de la Société Plysorol International, nouvelle appellation créée par le repreneur de Plysorol Europe SAS.

«Cette démarche a été rendue nécessaire car l’ancien propriétaire de Plysorol Europe SAS, le groupe chinois Zhang Guohua, avait fait appel de la décision de reprise du tribunal de Lisieux, explique l’avocat de John Bitar. D’abord devant la cour d’appel de Caen, puis devant celle de Libreville, arguant de l’incompétence de juges français corrompus et d’un complot dirigé contre le groupe chinois ». Deux appels perdus.

L¹intégration des deux entités gabonaises devrait permettre à John Bitar & Co de remettre en route les trois usines reprises en France.

Le groupe s’est en effet engagé le 11 octobre 2010 devant le tribunal de commerce de Lisieux dans le Calvados, siège social de Plysorol, à reprendre le site et les 130 salariés de l’usine de Fontenay-le-Comte en Vendée, et celui d¹Epernay-en-Champagne avec ses 90 salariés.

A Lisieux, des salariés toujours mobilisés

En revanche, le groupe ne reprend que 72 des 222 salariés de l’usine de Lisieux. Celle-ci est d’ailleurs occupée en permanence par l’ensemble des salariés depuis 18 jours.
Motif : les licenciés réclament une prime de 20 000 euros pour leur départ en plus des quelques milliers euros légaux qu’ils doivent toucher.


De notre correspondant en Normandie, Patrick Bottois


NOUVEAU !!!
L’édition 2010-2011 de « L’ATLAS DES USINES » va être bientôt disponible. Ce hors-série annuel de « L’Usine Nouvelle » propose le classement de 3 801 sites de production de plus de 75 salariés implantés en
France. Vous pouvez déjà le commander à notre librairie en ligne en cliquant ici.

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle