Plusieurs armées suspendent les vols de l'Airbus A400M après le crash en Espagne

Les vols de l'Airbus A400M sont suspendus, le temps de déterminer les causes de l'accident mortel de Séville survenu le 9 mai. L'armée française maintient tout de même les vols "prioritaires" de l'appareil.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Plusieurs armées suspendent les vols de l'Airbus A400M après le crash en Espagne

Les armées réagissent après le crash de l'Airbus A400M, samedi 9 mai à Séville (Espagne). La plupart des clients d'Airbus ayant déjà reçu des exemplaires de l'appareil ont annoncé suspendre leurs vols, le temps de l'enquête. L'Allemagne, qui possède 1 A400M, a été la première a annoncé la suspension des vols d'entrainement. Le Royaume-Uni l'a rapidement suivi, et décidé de clouer au sol ses deux appareils. La Turquie, à qui était destiné l'appareil accidenté, a annoncé le 10 mai maintenir ses deux appareils au sol. Enfin, le Malaisie a pris une décision similaire.

Retrouvez notre dossier sur les déboires de l'A400M

La France se distingue et maintient les "vols prioritaires" de ses A400M. "Nos A400 sont en opérations, seuls les vols extrêmement prioritaires en opérations seront autorisés". Le ministre de la Défense, en compagnie de son homologue espagnol, a appelé à ne pas tirer de conclusions hâtives après le crash. "La France dispose aujourd'hui de six A400M qui ont cumulé plus de 1 700 heures de vol de manière extrêmement performante. C'est un appareil de très grande qualité", a –t-il déclaré.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

les deux boîtes noires retrouvées

Pour une raison inconnue, un A400M s'est écrasé le 9 mai peu de temps après le décollage lors d'un vol d'essai près de Séville, dans le sud de l'Espagne, avec six salariés d'Airbus à son bord. Quatre ont été tuées et deux gravement blessées. Il s'agit du premier accident de l'Airbus A400M. Les deux boîtes noires de l'appareil ont été retrouvées le 10 mai.

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS