Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Plus de chômage partiel et moins d’intérimaires chez PSA

Pauline Ducamp , , , ,

Publié le

[ACTUALISÉ] - Face à des ventes atones, le constructeur automobile a pris de nouvelles mesures pour adapter le volume de sa production.

Plus de chômage partiel et moins d’intérimaires chez PSA © D.R. - PSA Peugeot Citroën

L’activité ralentit chez PSA. Les salariés du site d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) connaitront une nouvelle semaine de chômage partiel à la fin août, après leurs quatre semaines de congés. Pour faire face à une coupure de 15 000 commandes, deux autres semaines seraient également prévues au dernier trimestre, rapportent les syndicats. Une nouvelle semaine de chômage partiel pourrait intervenir dès le mois d’octobre, une seconde à la fin de l’année.

Sur le site de Sochaux (Doubs), la direction a préféré la baisse des cadences au chômage partiel. La ligne qui produit les monospaces 3008 et 5008 et la DS5 passera dès juillet de 50 véhicules par heure à 44. PSA mettra également fin aux contrats de 350 intérimaires travaillant sur cette ligne.

Lors d’un comité d’entreprise vendredi 29 juin, la direction de Sochaux a ajouté que la ligne de la 308 pourrait aussi baisser en cadence, sans indiquer de date pour ce passage de 50 à 44 véhicules par heure. Les syndicats craignent pour les postes des 300 intérimaires, qui travaillent à l’assemblage de la compacte. Après l’été, l’usine de Sochaux commencera la production en pré-série de la remplaçante de la 308, identifiée sous le nom de code T9 en interne.

Concernant l'usine de Poissy (Yvelines), PSA a annoncé vendredi des baisses de cadence d'environ un tiers de la Peugeot 208, à partir de septembre. La CGT qui voit dans cette décision un signe supplémentaire de la fin annoncée du site d'assemblage d'Aulnay.

Selon Jean-Pierre Mercier, délégué central CGT, cette baisse de cadence permettrait une montée en puissance de la Citroën C3 à Poissy, et, par ricochet, une baisse du nombre de C3 produites à Aulnay, les deux sites se partageant la production de ce véhicule.
 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle