Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Plus de 450 emplois concernés par la fermeture du site Intel de Toulouse

, , , ,

Publié le

Dans le cadre d'un plan de restructuration mondial, le géant américain des semi-conducteurs Intel a annoncé son intention de fermer très vite l'ensemble de ses centres de recherche en France. Le site de Toulouse (Haute-Garonne) devrait fermer avant l'été 2017.

Plus de 450 emplois concernés par la fermeture du site Intel de Toulouse © Josh Bancroft - Flickr - C.C.

A Toulouse (Haute-Garonne), c'est un vrai choc. Au lendemain d'un comité d'entreprise, les salariés toulousains d'Intel ont appris, le 30 juin, que leur site, tout comme les autres centres de recherche du groupe en France, était condamné à fermer. Ce site toulousain d'Intel, créé au début des années 2010 sur la base du rachat d’une partie du pôle téléphonie du site toulousain de Freescale et la reprise d’une cinquantaine de salariés, a vu ses effectifs croitre régulièrement ses dernières années. Il occupe actuellement un peu plus de 250 salariés Intel, principalement des ingénieurs, auxquels s'ajoutent quelque 200 emplois d'entreprises partenaires, et était présenté, jusqu'à encore quelques semaines, comme l'un des sites de référence mondial du groupe pour la R&D dans le mobile et l'internet des objets.

Une fermeture annoncée pour mi-2017

Certes, depuis le mois de mai 2016, tout le monde connaissait la décision du groupe américain de supprimer 12 000 emplois au niveau mondial, mais personne ne s'attendait à une telle décision pour la France et certainement pas pour Toulouse. En effet, elle arrive dans la foulée d'une première décision du groupe de regrouper ses équipes montpelliéraines (une quarantaine d'ingénieurs) sur son site de Toulouse. Une annonce accueillie à Toulouse comme une garantie de pérennisation du site toulousain. Que nenni ! Alors que certains salariés de Montpellier (Hérault) ont préféré négocier leur départ et que certaines mutations vers Toulouse sont tout justes en cours de concrétisation, c'est maintenant la fermeture de Toulouse qui est annoncée.

Et la direction du groupe américain veut faire vite, très vite même. La fermeture serait annoncée pour mi-2017. Selon nos informations les négociations avec les personnels concernés pourraient démarrer dès ce mois de juillet 2016. Contactée, la direction d'Intel France n'a pour l'heure pas souhaité s'exprimer sur le dossier.

Marina Angel

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle