Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

Plombé par Cargill, Pierre Fabre ne commercialisera plus son médicament Topaal

Gaëlle Fleitour , , ,

Publié le

Les autorités sanitaires ont stoppé une partie des activités de traitement d’algues de Cargill dans le Finistère. Résultat, le médicament Topaal de Pierre Fabre, dont les matières premières provenaient de ce site, a dû être retiré du marché.

Le site Cargill de Lannilis en Bretagne. © Google Maps

Pour Pierre Fabre, c’est un coup de malchance. Depuis lundi 5 octobre, il se voit obligé de procéder, à la demande des autorités sanitaires, au rappel de lots de son médicament contre le reflux gastrique Topaal. Le laboratoire pharmaceutique et cosmétique est la victime collatérale d’un défaut constaté chez un de ses fournisseurs: Cargill. Alors que Pierre Fabre procède généralement lui-même à toute la fabrication de ses médicaments, y compris sur la partie chimie, il faisait appel pour ce traitement à une matière première – l’alginate de sodium, issu de l’algue brune - du géant de l’agroalimentaire.

PAS D’ACTION EN JUSTICE ENGAGÉE CHEZ PIERRE FABRE

Or ce dernier a vu une partie des activités de son site finistérien de Lannilis, dédié au traitement des algues, suspendu le 25 septembre. Il lui est interdit, pour une durée n'excédant pas un an, de servir les applications pharmaceutiques et cosmétiques avec ses produits. La raison ? Une inspection de l’agence sanitaire (ANSM) met en évidence des écarts aux "bonnes pratiques de fabrication" pharmaceutiques sur le site : absence de propreté, équipements de fabrication vétustes, "déficiences dans le système de gestion de la qualité".

L'enquête avait été lancée après "neuf réclamations de patients pour défaut de qualité d'un médicament relatif à un mauvais goût et une odeur de poisson", selon la décision de police sanitaire de l'ANSM. "Ce rappel est intervenu par mesure de précaution, les analyses effectuées ne mettant pas en évidence de risque pour la santé publique et la sécurité des patients, précise-t-on chez Pierre Fabre, interrogé par L’Usine Nouvelle. On ne prévoit pas de reprendre la commercialisation de Topaal, pour lequel existent de nombreuses alternatives thérapeutiques sur le marché. Et à ce jour, aucune action en justice n’est engagée".

Une décision "disproportionnée" pour Cargill

Le laboratoire castrais en restera-t-il là ? Du côté de Cargill, qui voit son site breton lourdement impacté par les procédures enclenchées par l’ANSM, les avocats du groupe américain étudient l'éventualité d'une riposte, car les alginates destinés à la pharmacie et la cosmétique représentent tout de même 10% de l’activité de l’usine. « La décision de l’ANSM nous semble disproportionnée pour de nombreuses raisons, confie une porte-parole de Cargill. C’est un site de traitement d’algues, avec de l’eau, du sable, on n’est pas du tout dans un laboratoire. Il y a un travail de collaboration à faire entre le site et l’ANSM pour voir ce qui est faisable".

Le spécialiste de la transformation des matières premières agricoles dispose de 20 usines en France, notamment dans l’Ouest, et compte 2 500 salariés. A Lannilis, il bénéficie de la proximité de la côte bretonne, terre d’asile idéale pour les algues qui se nourrissent de lumière et s’agrippent aux amas rocheux. Résultat, ce site racheté en 2006 dispose d’"un savoir-faire particulier". Il a fait l'objet de plusieurs vagues d’investissement, dont une annoncée en 2013 de 11 millions d’euros sur trois ans. Une partie seulement avait été réalisée. Le solde est désormais mis en suspens par Cargill, qui attend de connaître l’issue de ses échanges avec l’ANSM pour trancher.

Gaëlle Fleitour

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

16/10/2015 - 12h08 -

Normal que Pierre Fabre ne dépose pas plainte car les Bonnes Pratiques de Fabrication imposent aux fabricants de médicaments de contrôler régulièrement la qualité de leurs fournisseurs surtout lorsqu'il s'agit de fournisseurs de substances actives (comme l'alginate de sodium). Pierre Fabre est donc responsable de la délivrance de médicaments de mauvaise qualité aux patients.
Répondre au commentaire

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

  • ALGAIA à LANNILIS (29870)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus