Plomb à Notre-Dame, le chantier reprend après trois semaines de suspension

Sybille Aoudjhane ,

Publié le , mis à jour le 19/08/2019 À 11H26

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

[ACTUALISE] Le chantier de Notre-Dame était fermé depuis le 25 juillet et reprend lundi 19 août. Alors qu'il prenait de l'ampleur et que plus d'ouvriers étaient amenés à se rendre sur les lieux pour commencer la phase de reconstruction, le préfet de Paris, Michel Cadot, a décidé de fermer les travaux pour instaurer plus de sécurité sur les lieux : la teneur en plomb était supérieure aux valeurs réglementaires.

Plomb à Notre-Dame, le chantier reprend après trois semaines de suspension
La teneur en plomb du chantier de Notre-Dame de Paris est supérieurs aux normes réglementaires.
© Guillaume Dessaix

Les premiers délais commencent. Quelques mois après l’incendie de Notre-Dame, le chantier de restauration a été à l’arrêt pour des raisons de sécurité : un taux trop élevé de plomb a été calculé sur place et n’assure pas la sécurité des ouvriers. La suspension a été décidée le 25 juillet et le chantier a ouvert à nouveau le 19 août. "L’inspection du travail a confirmé que les dispositions prises, visant à assurer une protection et une sécurité optimales aux personnels intervenant sur le chantier, répondaient à ses prescriptions", a indiqué la préfecture de Paris et de l'Île-de-France. 

Selon Le Parisien, l’association Robin des bois, pour la protection de l’homme et de l’environnement, a déposé plainte contre X pour "mise en danger délibérée de la personne d'autrui" et "non-assistance à personne en danger", confirmant des informations du Monde.

Robin des bois estime que "jusqu’alors, la culture du risque sanitaire et environnemental au cœur d’une ville de plusieurs millions d’habitants, de travailleurs et de touristes a été oubliée et mise de côté". Du point de vue de l'association, il serait aussi nécessaire de contrôler les teneurs en plomb des sédiments et des poissons de la Seine. Elle précise avoir lancé l’alerte dès le 19 avril puis envoyé des courriers aux ministres de la Culture, de la Transition écologique et solidaire, du Travail, de la Santé, à l’Agence Régionale de Santé Ile-de-France et à AirParif.

L'Agence régionale de santé en Île-de-France (ARS) a ainsi procédé à des dosages de plombémie dans le sang sur des enfants situés dans les zones à risque, à proximité de points où des prélèvements supérieurs à la norme de 5 000 microgrammes par m² avaient été constatés dans l'espace public. "Aujourd’hui, trois mois et demi après l’incendie, ce sont donc au total 175 plombémies qui ont été prescrites : deux d'entre-elles sont supérieures au seuil de déclaration obligatoire de 50 microgrammes, 16 sont situées dans l'intervalle de vigilance, et 146 sont en-dessous du seuil de vigilance", détaille l'ARS. "Ces résultats globaux confirment, d’une part, la nécessité de poursuivre les actions de nettoyage pour limiter tout risque d’exposition aux poussières de plomb des enfants et, d’autre part, l’importance d’amplifier les opérations de prélèvements et de dépistages", continue-t-elle. 

Un chantier fermé 

Quelques mesures ont donc été prises. "Le préfet de la région d’Ile-de-France, préfet de Paris, Michel Cadot, a demandé à la DRAC de suspendre le chantier à partir du 25 juillet 2019 au soir jusqu’à l’installation pérenne de mesures de décontamination au plomb pour les salariés", indique dans un communiqué la préfecture de Paris et d’Île-de-France. 

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte