Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

PLASTURGIEEurostyle en pole positionA Châteauroux, le centre de recherche-développement d'Eurostyle a mis au point une technique pour produire des pièces en plastique " grand luxe " à moindre coût. Résultat : l'entreprise enregistre un développement sans précédent.

Publié le

Les entreprises citées

PLASTURGIE

Eurostyle en pole position

A Châteauroux, le centre de recherche-développement d'Eurostyle a mis au point une technique pour produire des pièces en plastique " grand luxe " à moindre coût. Résultat : l'entreprise enregistre un développement sans précédent.



Le tableau de bord recouvert de tissu n'est plus un luxe réservé aux voitures de haut de gamme. Les finitions en velours, tricot et autres chaîné-trame, que les constructeurs dédiaient jusqu'à présent aux Safrane et Mercedes, vont bientôt agrémenter les habitacles des voitures plus modestes. Eurostyle, équipementier de Châteauroux, filiale du plasturgiste allemand Mšller, a convaincu les constructeurs d'automobiles européens d'injecter cette touche d'esthétique et de confort acoustique sur des modèles de grande série en baissant de 30 % le coût de fabrication de ces pièces. " Nous avons produit du haut de gamme au prix du moyen de gamme ; tout le monde a été intéressé ", résume Jack Boulbon, directeur du centre technique et de recherche-développement France, installé à Châteauroux. Le secret de cette baisse des coûts ? Une technologie, l'" injection surmoulage décor ", baptisée ici ISD, mise au point par ce centre. " La méthode traditionnelle pour coller du tissu sur des pièces en plastique est le thermogainage, rappelle le directeur technique. Il faut mouler la pièce, l'encoller, y coller le tissu, le presser avec une contre-forme pour obtenir le produit final. Notre process d'injection basse pression a réduit les étapes, car, dans un même moule, on réalise le surmoulage du décor en une seule opération. Le procédé "one shot" sous très basse pression de 30 à 40 bars n'abîme pas le tissu sur sa face visible, supprime l'encollage, les solvants et respecte ainsi l'environnement. " Imaginé en 1990, le process a demandé trois années de développement, de mise au point d'outillage et d'élaborations de décors textiles PVC et autres. Testé sur de " petites " séries de 100 à 150 voitures par jour, l'ISD a finalement conquis les constructeurs français. Renault a retenu Eurostyle pour produire la planche de bord de l'Espace décorée textile, celle des camions R V.I.-Magnum décorée PVC ainsi que les trappes de la Scénic décorées moquette.

70 embauches prévues pour cette année

Mais c'est aujourd'hui que se profile un véritable changement d'échelle. " Les programmes de gros volumes sont bien engagés, prévient Hubert Delabie, directeur du centre de production de Châteauroux, avec la fabrication de la nouvelle Golf, produite aujourd'hui à 4 500 véhicules par jour. En 2000, nous devrions atteindre une production de 100 000 pièces par jour. " Eurostyle équipera également la plate-forme M2S, commune à la Safrane, à la Laguna et à l'Espace. L'injection basse pression devrait représenter 30 % de la production du site de Châteauroux l'an prochain. Changement de cadences, changement de taille. Le site castelroussin a vu son chiffre d'affaires progresser de 65 % en trois ans, pour atteindre 320 millions de francs en 1998. Hubert Delabie s'apprête à ajouter trois nouvelles chaînes basse pression aux quatre déjà en place. Le site, qui emploie 400 salariés, dont 150 ingénieurs et techniciens, devrait embaucher 70 personnes cette année. La technologie ISD développée par les ingénieurs castelroussins est en effet en cours de duplication dans toutes les usines du groupe Mšller, en Allemagne, en Espagne, au Mexique, au Brésil, aux Etats-Unis et bientôt en Angleterre, où le groupe allemand ouvrira en septembre 1999 la production de pièces pour la nouvelle Jaguar S. Type.



L'entreprise en chiffres

Activité Injection plastique de pièces pour l'automobile.

Groupe Mšller (Allemagne).

Chiffre d'affaires d'Eurostyle France 1998 746 millions de francs (113,8 millions d'euros).

Chiffre d'affaires d'Eurostyle Châteauroux en 1998 320 millions de francs (48,68 millions d'euros).

Effectif en France 900 salariés.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle