Plastiques techniquesRHôNE-POULENC ET LA SNIA S'ASSOCIENTRhône-Poulenc et la Snia (groupe Fiat) renforcent leur collaboration dans la filière polyamide où leurs gammes sont complémentaires.

Partager

Plastiques techniques

RHôNE-POULENC ET LA SNIA S'ASSOCIENT

Rhône-Poulenc et la Snia (groupe Fiat) renforcent leur collaboration dans la filière polyamide où leurs gammes sont complémentaires.



Après les fibres et fils pour tapis, puis les fils textiles, Rhône-Poulenc et la société italienne Snia (groupe Fiat) regroupent leurs forces dans les plastiques techniques polyamides. Leur filiale à 50-50, Nyltech (800personnes, 1,2milliard de francs de chiffre d'affaires), se situera au troisième rang en Europe derrière BASF et Du Pont. Le marché européen des plastiques techniques s'élève à 700000tonnes, et les polyamides en représentent la moitié. Leurs propriétés (résistance aux chocs et aux températures élevées) favorisent leur utilisation dans l'automobile (pièces sous capot) et la construction électrique (contacteurs, commutateurs). Des secteurs de poids, où les grands clients industriels -équipementiers comme Valéo, fabricants de matériel électrique comme Legrand- sont à la recherche de fournisseurs à leur taille, offrant une gamme de produits adaptés à leurs utilisations spécifiques. Les gammes de Snia et de Rhône-Poulenc sont complémentaires (polyamide 6 chez l'une, polyamide 66 chez l'autre), ce qui leur permettra précisément d'élargir leur offre vis-à-vis des équipementiers de l'automobile.

Pas de rationalisation en vue

La création d'un joint-venture aux structures légères devrait d'autre part diminuer les frais généraux et améliorer la rentabilité de cette activité, qui a souffert du marasme de l'industrie de l'automobile européenne. En revanche, aucune rationalisation n'est prévue pour l'instant. La nouvelle entité aura quatre unités de production, celles de Snia à Ceriano Laghetto, en Italie, et à Manchester, dans le New Hampshire (Etats-Unis); celles de Rhône-Poulenc à Saint-Fons (Rhône) et à Taiwan. Elle héritera également du joint-venture Longma, que le groupe français vient de créer en Chine, près de Shangai: une tête de pont pour de futures expansions en Asie. Elle disposera enfin de deux centres de développement, à Saint-Fons et à Fribourg (Allemagne). Les deux firmes ont déjà formé deux joint-ventures, l'un, Novalis, dans les fibres et fils polyamides pour tapis, l'autre, Nylstar, dans les fils textiles. Cette troisième alliance prouve que la collaboration se déroule de manière satisfaisante. L'entrée (symbolique) de Fiat dans le capital de Rhône-Poulenc en est aussi le signe. La filière polyamide représente la moitié du chiffre d'affaires de la branche fibres et polymères de Rhône-Poulenc (qui a réalisé 11,2milliards de francs de chiffre d'affaires l'année dernière). Les trois alliances portent sur 50% environ de cette filière. Il est difficile, toutefois, de pousser plus loin la collaboration! Rhône-Poulenc produit également des fils industriels et est intégré en amont, ce qui n'est pas le cas de Snia.









USINE NOUVELLE - N°2446 -

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS