Plastiques : Carbios inaugure son démonstrateur industriel de recyclage enzymatique

Fer de lance du recyclage enzymatique des plastiques, la société Carbios a inauguré le 20 septembre son démonstrateur industriel. Il permettra de faire le plein de données techniques avant la commercialisation du procédé en 2023.

Partager
Plastiques : Carbios inaugure son démonstrateur industriel de recyclage enzymatique
Le procédé C-Zyme de Carbios utilise de la cutinase pour dégrader le polyéthylène téréphtalate.

C’est une étape majeure vers l’industrialisation du recyclage enzymatique. Le 29 septembre, la société Carbios a inauguré près de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) le démonstrateur industriel de son procédé de dépolymérisation enzymatique du polyéthylène téréphtalate (PET).

Dotée d’un réacteur de 20 m3 installé sur le site de l’usine Michelin de Cataroux, cette installation permettra à Carbios de faire le plein d’informations techniques sur son procédé. Elles doivent permettre de délivrer les premières licences à des industriels dès 2023, vise l'entreprise.

Remplacer les monomères issus des ressources fossiles

Le procédé C-ZYME de Carbios a suscité un grand intérêt dans le monde scientifique en faisant en 2020 la Une du prestigieux magazine Nature. Il consiste à utiliser une enzyme, la cutinase, pour dégrader de manière sélective le PET. « Nous utilisons 1 mg d’enzyme par gramme de plastique à traiter», a expliqué à Industrie & Technologies Alain Marty, directeur scientifique de Carbios. En maintenant un brassage et une température de 70°C, le polymère se décompose intégralement. Le pH du mélange est contrôlé tout au long de la dégradation.

Une « soupe » de monomères (du sodium téréphtalate et du monoéthylène glycol) est alors obtenue en sortie de réacteur. Après une étape de filtration au charbon actif, le téréphtalate sodium est précipité en ajoutant un acide, pour devenir de l’acide téréphtalique. Le monoéthylène glycol est récupéré grâce à un procédé de distillation. Ces deux éléments forment les briques de base qui constitueront un nouveau PET.

Soutenu par un consortium d’industriels

Des industriels comme L’Oréal, PepsiCo, Nestlé et Suntory Beverage & Food ont formé un consortium pour soutenir la technologie de Carbios et ont produit avec succès une bouteille apte au contact alimentaire avec des monomères fournis par la société. En mai 2021, la jeune pousse avait réussi une levée de fonds record de 114 millions d’euros.

Carbios envisage pour 2025 la construction d’une véritable usine, dotée d’une capacité de production de 40 000 tonnes par an de monomères. Le site retenu n’a pas encore été dévoilé, mais il pourrait se situer dans un autre pays européen, « proche d’une unité de polymérisation du PET qui utilisera les monomères fournis par Carbios plutôt que des ressources fossiles pour produire du plastique », a indiqué Martin Stephan, directeur général de Carbios lors d’une interview sur la chaîne BFM Business la veille de l'inauguration. « La France ne possède malheureusement pas de site produisant du PET, mais nous regardons ».

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'hebdo de la techno

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles clés de l'innovation technologique

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

« Le roman permet d'aborder des sujets arides»

« Le roman permet d'aborder des sujets arides»

Nouveau

L'auteur Tom Connan a publié son deuxième roman «Pollution», un récit où se croisent les questions d'écologie, d'environnement, du numérique et du...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Auditeur QSE (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 23/06/2022 - CDI - Aix en Provence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

78 - Versailles

Prestations de gardiennage télésurveillance, sûreté, sécurité incendie et filtrage des juridictions judiciaires du ressort

DATE DE REPONSE 10/07/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS