« Plastique, la grande intox » : la réaction des industriels

Les trois organisations représentatives de la filière plastique déplorent « certains amalgames » suite à la diffusion de l’émission Cash Investigation.

Partager
 « Plastique, la grande intox » : la réaction des industriels

Les industriels de la filière plastique ont réagit à la diffusion de l’émission Cash Investigation de France 2 diffusée le mardi 11 septembre.

La Fédération de la Plasturgie et des Composites, Elipso et Plastics Europe pointent « certains amalgames qui ont émaillé cette émission ».

Les trois organisations représentatives regrettent d’abord « une stigmatisation des plastiques qui passe sous silence leurs avantages ». Que ce soit dans des secteurs comme ceux des transports, de la santé ou du bâtiment, ou encore dans celui de l’emballage, le plus important débouché de la plasturgie hexagonale.

Avantages passés sous silence

Les emballages plastique « permettent de mieux préserver et conserver les produits en évitant les contaminations et en optimisant leur durée de vie » et « offrent la meilleure combinaison de performances techniques, économiques, sanitaires et environnementales », souligne le communiqué qui insiste sur leur apport positif en termes d’émissions carbonées.

Le document rappelle en outre les efforts et la mobilisation de la filière en matière de collecte, de recyclage et d’incorporation de recyclé.

La Fédération de la Plasturgie, Elipso et Plastics Europe dénoncent par ailleurs l’amalgame fait entre emballages et DEEE (déchets d’équipements électriques et électroniques). « Les retardateurs de flammes bromés ne sont pas présents dans les emballages alimentaires. Ces substances ne sont pas utilisées dans les emballages alimentaires en plastique et sont interdites dans leurs fabrications. Contrairement à ce que laisse sous-entendre le reportage, les emballages alimentaires sont recyclés dans des flux séparés des produits de la filière DEEE. Il n’y a donc pas de risque de mélange et de contamination des flux de recyclage alimentaire », tiennent-ils à préciser.

Réponse globale nécessaire

Les trois organisations estiment finalement que chacun doit jouer son rôle et qu’une réponse globale est nécessaire. « Réfléchir à la fin de vie des produits dès leur création (l’écoconception), améliorer la collecte des déchets, investir dans le tri et le recyclage : tous ces efforts perdent de leur efficacité si le citoyen jette ses déchets ailleurs que dans une poubelle », écrivent-ils.

Et de rappeler que les apports de l’Europe et des États-Unis aux déchets plastiques dans les océans sont de moins de 2 %. « Les chiffres montrent que les sources principales de déchets proviennent d’Asie et d’Afrique, là où les systèmes de gestion à échelle industrielle sont insuffisants », expliquent-ils, appelant à « l’engagement et la collaboration de tous (…) que ce soient les institutions, les gouvernements, les industriels, les ONG et les consommateurs ».

NEWSLETTER Plasturgie

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES WEBINARS

  • Inscription 100% Gratuite
  • Alertes email avant le webinar
  • Zone de chat pour vos questions
  • Mise à disposition du replay
+ 50 Replays disponibles
3 clés pour réduire la déformation de vos pièces plastiques

17 juin 21 10h30 - 45 min

3 clés pour réduire la déformation de vos pièces plastiques

Proposé par Plastiques & Caoutchoucs

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Plasturgie

Système de séchage

KOCH-TECHNIK

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Auditeur QSE (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 23/06/2022 - CDI - Aix en Provence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

78 - Versailles

Prestations de gardiennage télésurveillance, sûreté, sécurité incendie et filtrage des juridictions judiciaires du ressort

DATE DE REPONSE 10/07/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS