International

Plans sociaux : pas de trêve électrorale. L'acier bientôt rationné aux Etats-Unis. DaimlerChrysler s'impose chez Mitsubishi. Sun et Microsoft jouent l'ouverture. Bic tourne une page blanche...

, , , ,

Publié le

Une tradition qui se perd : pas de trêve électorale pour les plans sociaux. Chaque jour ou presque, remarquent Les Echos, des entreprises annoncent des fermetures de sites ou des réorganisations. C'est notamment le fait des grands groupes internationaux, moins sensibles aux enjeux des scrutins nationaux qu'aux intérêts de leurs actionnaires.

Paradoxe : alors que l'Europe applique à partir d'aujourd'hui des mesures de sauvegarde en réponse au protectionnisme américain sur l'acier, les Etats-Unis se préparent à ... rationner l'acier ! En fait, expliquent Les Echos, les récentes mesures américaines n'ont rien à voir avec ce phénomène : plus efficaces que les surtaxes douanières, la reprise de l'activité fait tourner la sidérurgie américaine à plein régime, et les prix remontent, au risque de pénaliser les industries consommatrices d'acier.

DaimlerChrysler suit l'exemple de Renault chez Nissan : le constructeur renforce son emprise chez Mitsubishi (dont il détient 37,3%) en nommant l'allemand Rolf Eckrodt à la tête du constructeur japonais. Mitsubishi avait dévoilé en 2001 un plan de réduction d'emplois (14% des effectifs), mais ses ventes n'en finissent pas de chuter souligne La Tribune. L'avenir de Mitsubishi passe de toutes façons par une plus grande intégration dans DaimlerChrysler, en particulier le partage de plateformes avec Chrysler pour les petits et moyens modèles.

Le ralentissement du marché de la téléphonie mobile ne pèse pas que sur les opérateurs et les équipementiers : The Phone House, le premier distributeur indépendant européen de téléphonie mobile solde une année de stagnation, et prévoit de fermer 89 magasins sur 1147, indique La Tribune.

Sun et Microsoft jouent un peu plus l'ouverture. C'est sans doute une conséquence de " l'effet Linux " (le système d'exploitation ouvert) : les deux grands éditeurs de logiciels font simultanément des efforts pour ouvrir le code de leurs produits aux développeurs. Microsoft annonce un programme d'ouverture de ses codes sources en direction des universités et des centres de recherche, tandis que Sun indique qu'il va faciliter la circulation et le partage des applications développées avec son langage Java, précisent Les Echos.

Enfin, Bic, le spécialiste des stylos, briquets et rasoirs, aura connu en 2001 ce que l'on appelle " une année de transition " : un chiffre d'affaires stable à 1,53 milliard d'euros, et un résultat net en baisse de 6%. En fait, Bic a dû faire face à des difficultés en Amérique du Sud, et au ralentissement économique en Amérique du Nord (qui représente plus de la moitié de ses ventes). En 2002, le groupe a pour objectif d'augmenter ses ventes de 5%. C'est dans Les Echos.

A demain !

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte