Plan de sauvegarde pour le plasturgiste ardéchois Mecelec

Social

Partager

Le syndicat CGT de la société ardéchoise Mecelec a annoncé le 10 août que l'entreprise avait déposé un plan de sauvegarde, la semaine précédente, auprès du tribunal de commerce d'Annonay (Ardèche).

Le plasturgiste, qui emploie 160 salariés et dont le site principal se trouve à Mauves-Saint-Agrève, est spécialisé dans la fabrication de matériels de raccordement électriques.

« Mecelec, premier groupe industriel ardéchois, n'a pas voulu s'adapter aux marchés et n'a pas pris en compte sérieusement leurs évolutions et leurs conséquences face aux différentes privatisations » de leurs « principaux donneurs d'ordre France Télécom, EDF-GDF », a souligné le syndicat. Ainsi, « le développement des marchés privés se substitue aux marchés publics, ce qui rend leurs attributions aléatoires », a expliqué la centrale.

C. R.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS